Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Étude: le système de contrôle de la stabilité pourrait sauver bien d'autres vies

Étude: le système de contrôle de la stabilité pourrait sauver bien d'autres vies

Par ,

L'IIHS recommande d'intégrer cette technologie à tous les véhicules

Même pour quelqu'un qui accorde trop de valeur à son propre jugement, il est toujours bon d'être validé par une source externe. C'est pourquoi j'ai bien aimé prendre connaissance de la plus récente étude qui prouve que le système de contrôle de la stabilité d'un véhicule peut sauver des vies.

Les gens de l'Insurance Institute for Highway Safety (IIHS, l'Institut d'assurance pour la sécurité dans les transports) ont effectué des tests de collision sur un plus grand nombre de modèles que par les années précédentes et ils en sont arrivés à la conclusion que «le système de contrôle de la stabilité réduit de 32 % le risque de collisions mortelles entre plusieurs véhicules».

J'étais déjà convaincu du potentiel de ce dispositif après l'avoir testé dans sa forme originale, à bord d'une série de voitures Mercedes-Benz équipées du «Programme de Stabilisation Électronique» (ESP). Le tout s'est déroulé sur deux journées mémorables de 1997, quelque part sur un lac gelé de Lapland, en Finlande.

Ce tout premier système était loin d'être au point, mais il ne m'a jamais laissé entraîner la voiture vers une perte de contrôle et, par conséquent, un banc de neige. Pour cela, il aurait vraiment fallu que je sois imprudent ou lunatique. Dans un cas comme dans l'autre, les lois de la physique ne pardonnent pas et, près de 10 ans plus tard, c'est encore la même chose.

Si toutefois vous êtes un conducteur qui tient à sa vie et à celles des autres, un système de contrôle de la stabilité peut s'avérer d'une aide précieuse. En 1997, je l'avais qualifié «d'innovation la plus importante en matière de sécurité depuis les ceintures». Les années ont passé et je n'ai encore rien vu qui me fasse changer d'idée.

L'IIHS a découvert que le système de contrôle de la stabilité réduit de 40 % le risque d'accidents à un seul véhicule et de 56 % les chances de mourir suite à un tel accident. La réduction des capotages pourrait être de 80 %.

L'organisme conclut également que si tous les véhicules étaient munis d'un système de contrôle de la stabilité, jusqu'à 10 000 collisions impliquant la mort pourraient être évitées par année aux États-Unis. Toutes proportions gardées, cela représente environ 1000 accidents mortels de moins au Canada.

En théorie, un système de contrôle de la stabilité est assez simple; en pratique, c'est plus compliqué à expliquer. Grosso modo, le système compare la trajectoire réelle du véhicule avec la trajectoire que le conducteur veut lui donner. Il apporte alors les correctifs nécessaires pour que ces deux trajectoires soient la même. Comment? Principalement en sollicitant un ou des freins en particulier - ce que le conducteur ne peut faire - et en maintenant le moteur à un régime optimal selon les conditions de l'instant.

Résultat: le système de contrôle de la stabilité arrive à empêcher le véhicule de perdre le contrôle et de se retrouver dans la voie des autres automobilistes ou encore de subir une série de tonneaux.

Ce dispositif de sécurité est disponible avec de plus en plus de véhicules, ce qui a de quoi rendre heureuses les compagnies d'assurance, car les montants d'indemnisation seront moins élevés en raison des accidents moins fréquents et graves.

Il serait bon que tous les futurs acheteurs de véhicules choisissent un modèle équipé d'un système de contrôle de la stabilité, peu importe la compagnie ou la marque. Évidemment, à l'instar de plusieurs technologies sophistiquées, le système de contrôle de la stabilité est souvent offert de série sur les véhicules plus dispendieux et en option (ou pas du tout) sur les véhicules qui coûtent moins cher. Il peut s'agir d'une option individuelle ou d'une partie d'un groupe d'options, ce qui fait que son coût peut être de quelques centaines ou milliers de dollars.

La bonne nouvelle, c'est que les manufacturiers font des efforts pour intégrer un système de contrôle de la stabilité à leurs véhicules qui sont plus sujets à se renverser, comme les VUS et les fourgonnettes. Cette année, GM a relevé la barre d'un cran en l'incorporant dans une camionnette grand format, le Chevrolet Avalanche - une première dans l'industrie. D'ailleurs, GM a l'intention d'offrir de série son système, appelé StabiliTrak, avec toutes ses voitures et tous ses camions vendus en Amérique du Nord.
Gallerie de l'article