Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: 7 choses à savoir du Grand Prix de Formule 1 d'Italie

F1: 7 choses à savoir du Grand Prix de Formule 1 d'Italie

Par ,

Voici une courte liste de 7 choses intéressantes et pertinentes à savoir sur le Grand Prix de Formule 1 d’Italie, une des plus anciennes courses de F1.

1
Monza est l’une des sept pistes à avoir tenu une épreuve du Championnat du monde lors de sa création en 1950. Les trois autres circuits encore utilisés sont: Silverstone, Monaco et Spa-Francorchamps.

2
Le Grand Prix d’Italie a été présenté à 64 reprises, toujours sur le rapide circuit de Monza, à une exception toutefois. Le Grand Prix de 1980 a été tenu sur le circuit d’Imola.

Italian F1 GP 2014
Un virage relevé original de Monza. (Photo: WRI2)

3
Les Italiens Vincenzo Lancia et Felice Nazzaro ont posé les deux dernières briques du circuit original de Monza qui, au début, possédait une longueur de 10km et combinait un circuit routier et un ovale partiel aux virages très relevés.

4
L’Autodromo di Monza est le circuit le plus rapide de la saison, avec des vitesses maximales de plus de 340 km/h. À l’approche de la première chicane, les voitures décélèrent de 340 à 80 km/h en juste 150 mètres.

Italian F1 GP 2014
Peter Gethin croise l'arrivée devant Ronnie Peterson en 1971. (Photo: WRI2)

5
Peter Gethin est connu pour avoir remporté la course de F1 la plus serrée de toute l’histoire à Monza en 1971. Le Britannique a battu à cette occasion Ronnie Peterson par juste 0,01 seconde alors que les cinq premières voitures n’étaient séparées que par 0,61 seconde !

6
Le Grand Prix d’Italie est aussi connu pour avoir couronné le vainqueur le plus âgé de la Formule 1. En 1951, Luigi Fagioli, a remporté la course à l’âge respectable de 53 ans et 22 jours.

Italian F1 GP 2014
Sebastian Vettel, vainqueur du Grand Prix d'Italie en 2008. (Photo: WRI2)

7
Quadruple champion du monde de F1, Sebastian Vettel a décroché sa première victoire en F1 lors du Grand Prix d’Italie à Monza. C’était en 2008, au volant d’une humble Toro Rosso, alors qu’il n’avait que 21 ans, devenant ainsi le plus jeune vainqueur d’un Grand Prix.