Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Analyse sur les changements de pneus en 2011

F1: Analyse sur les changements de pneus en 2011

Par ,

Adapté de Mercedes GP

Red Bull et Mercedes ont les équipes de puits les plus rapides cette saison.

La combinaison du DRS et des pneus Pirelli a changé la F1 en 2011 et pas seulement en ce qui concerne le nombre de dépassements.

Les caractéristiques des pneus Pirelli, conçus pour améliorer le spectacle, a fait monter le nombre d'arrêts aux puits pour changement. Jusqu'à présent, nous sommes à une moyenne de 58 arrêts par course.

Le travail de l'équipe des puits a toujours été important en F1. Cependant la fréquence à laquelle les équipes ont dû intervenir cette année a fait gagner en vitesse et en régularité.

Combien y a-t-il eu d'arrêts jusqu'à maintenant durant la saison 2011 ?
Sur 17 courses, il y a eu 1013 passages par les puits sur 17 courses. 25 étaient dûs pour des pénalités, 21 passages seuls et 4 'stop&go'. Cela donne 988 changements de pneus jusqu'à maintenant dans la saison 2011.

Quelle course a vu le plus grand nombre d'arrêts et quelle course en a vu le moins ? 
Les courses avec le plus grand nombre étaient la Hongrie (85), la Turquie (80) et l'Espagne (77). Les courses avec le moins d'arrêts ont été l'Italie (35), Monaco (41) et l'Australie (44).

F1 Mercedes Schumacher
L'équipe Mercedes prête à s'occuper de la voiture de Schumacher. (Photo: Allianz)


Comment est mesurée la vitesse d'un arrêt ?
Deux facteurs séparés sont pris en compte pour évaluer la vitesse d'un arrêt : Le 'wheel-stop' time, c'est-à-dire le temps mis pour changer les quatre pneus lorsque la voiture est totalement arrêtée, et le 'pit-lane' time, c'est-à-dire le temps total entre l'entrée et la sortie de la ligne des puits, la portion où la vitesse est limitée. Les équipes mesurent elles-mêmes leur temps d'arrêt. Un arrêt en-dessous des trois secondes en condition de course est considéré comme extrêmement compétitif. Le temps de passage par les puits est calculé par l'organisation, et il est difficile de le comparer en fonction des circuits.

Qui a enregistré l'arrêt le plus rapide en 2011 ? 
Sur 17 courses, Red Bull a enregistré l'arrêt le plus rapide huit fois. Mercedes GP l'a fait sept fois (dont trois lors des quatre dernières courses), McLaren et Ferrari, une fois chacune. Cependant, afin d'avoir une meilleure idée des vitesses de changements de roues, le calcul d'une moyenne des temps d'arrêts est plus représentatif. Les équipes calculent selon une méthode qui soustrait les réparations et autres interventions, ce qui est une procédure différente qu'un changement de pneus 'pur'. À noter que les arrêts qui se déroulent lors de l'intervention de la voiture de sécurité ne sont pas pris en compte, car le trafic dans la ligne des puits réduit considérablement la performance habituelle.

F1 Red Bull équipe
L'équipe Red Bull en pleine action. (Photo: Pirelli)


En moyenne donc, qui a réalisé les arrêts les plus rapides cette saison ?
Red Bull a réalisé le meilleur temps moyen neuf fois (en Malaisie, Turquie, Espagne, Canada, Europe, Hongrie, Belgique, Italie, Inde). Mercedes GP l'a fait cinq fois (Chine, Allemagne, Singapour, Japon, Corée). Deux fois pour McLaren (Australie et Angleterre) et Force India une fois (Monaco). Sur dix-sept courses, le changement de pneus le plus rapide et la meilleure moyenne d'arrêt a été réalisé neuf fois par la même équipe.

En prenant le temps moyen des arrêts, on peut calculer et dresser le tableau ci-dessous, qui reflète la régularité de chaque équipe.

Classement établi après 17 courses :
1. Red Bull

1. Mercedes GP

3. McLaren + 0.3s
4. Force India + 0.4s
5. Ferrari + 0.5s
6. Lotus Renault + 0.9s
7. Williams + 1.1s
8. Team Lotus + 1.3s
8. Sauber + 1.3s
8. Toro Rosso + 1.3s
11. Marussia Virgin + 1.6s
12. HRT + 3.2s