Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Bernie Ecclestone réplique vivement à Luca di Montezemolo

F1: Bernie Ecclestone réplique vivement à Luca di Montezemolo

Par ,

D'après GMM

Le patron financier de la Formule 1, Bernie Ecclestone, a répondu avec véhémence aux propos tenus hier par le président de Ferrari, Luca di Montezemolo qui a dit qu'Ecclestone devait maintenant prendre sa retraite.

Montezemolo a aussi affirmé que les équipes devaient recevoir plus d'argent que les 50% actuellement reçus des revenus générés par les contrats commerciaux de la F1. En plus d'ajouter que la F1 n'était pas gérée comme une entreprise « normale ».

Ces propos ont fait bondir Ecclestone qui répond à l'Italien dans un article paru dans The Times.

« La seule chose qu'il n'a pas mentionné est tout l'argent supplémentaire que reçoit Ferrari, et toutes les choses spéciales dont ils bénéficient depuis des années, » a-t-il mentionné.

« Ferrari reçoit beaucoup plus d'argent que n'importe quelle autre écurie. Ses dirigeants savent bien ce qu'ils reçoivent. Ils ne sont pas stupides, mais ils ne sont pas très brillants. Ferrari reçoit 80$ millions de plus que n'importe quelle autre équipe. Et quand Ferrari remporte le championnat des constructeurs, comme elle l'a fait cette année, elle reçoit $80 millions de plus que si McLaren avait été sacré. »

Ecclestone explique que cette entente spéciale a été conclue quand Ferrari a voulu quitter la F1 il y a de cela quelques années.

« Voilà d'où proviennent ces 80$ millions. Nous avons « acheté » Ferrari. Nous avons « acheté » la loyauté de Ferrari. Cette entente assure que Ferrari reste avec nous et ne va pas joindre une série rivale. »

Ecclestone contredit aussi Montezemolo sur la transparence des finances de son entreprise.

« Ils ont le droit d'envoyer des gens ici pour effectuer des recherches. Ferrari, plus que n'importe qui d'autre, possède ce droit, depuis les débuts, mais elle ne l'a jamais fait. Nous avons aussi des banquiers et CVC qui scrutent toutes les transactions effectuées. Alors si quelqu'un affirme qu'il se passe des choses illégales, alors je vais les poursuivre en diffamation. »

Finalement, Ecclestone explique pourquoi il n'y a pas de Grand Prix en Amérique du Nord, et pourquoi Montréal ne figure plus au calendrier.

« La raison pour laquelle il n'y a plus de Grand Prix du Canada a été discutée avec toutes les écuries, incluant Ferrari. Il a été accepté que le Canada ne payait pas un montant suffisant pour tenir son Grand Prix. »
photo:Ferrari