Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Un survol des changements technologiques de Formule 1 pour 2014

F1: Un survol des changements technologiques de Formule 1 pour 2014

Par ,

La première séance d’essais présaison 2014 arrive à grands pas et nous vous proposons ici de faire un survol des principaux changements technologiques imposées aux voitures de Formule 1, incluant ce fameux moteur V6 turbo hybride.

Les V8 atmosphériques de 2,4 litres sont disparus. Place aux V6 ! Pourquoi ? Parce que la F1 veut être plus verte. Plus acceptable d’un point de vue environnemental.

La quantité de carburant pouvant engloutir chaque monoplace est réduit et l’emphase est désormais placé sur la récupération des énergies normalement perdues. La forme de la voiture est aussi modifiée afin de réduire à la fois l’appui et la traînée.

Moteur
Les nouveaux moteurs, appelés groupe propulseurs, sont assemblés autour d’un bloc V6 de 1600cm3 et gavé par un turbo unique. Son régime maximal sera limité à 15 000 tours/minute. Chaque pilote disposera de cinq groupes propulseurs pour la saison. S’il doit en utiliser un autre, il devra prendre le départ depuis la ligne des stands. Tout changement d’un accessoire (turbo, batterie, KERS) résultera en une pénalité de 10 places sur la grille de départ.

Le groupe propulseur Renault.
Le groupe propulseur Renault. (Photo: Renault Sport F1)

Carburant

L’injection directe de carburant est désormais obligatoire et le flot d’essence allant au moteur est limité à un maximum de 100kg par heure. De plus, les voitures devront prendre le départ des courses avec un maximum de 100kg de carburant, soit une baisse dramatique de 33% en comparaison aux 150kg des V8 de 2013.

ERS
Le dispositif de récupération d’énergie cinétique, KERS, demeure, mais on y ajoute un autre qui récupérera l’énergie perdue de la turbine (appelés MGU-K et MGU-H). Alors que le KERS actuel procure un surplus de puissance de 80 chevaux durant 6,7 secondes par tour, l’ERS donnera un solide coup de pied avec une hausse de 161 chevaux durant 33 secondes par tour. Un maximum de 4MJ d’énergie pourra être stocké durant chaque tour de piste.

Boîte de vitesses
Les transmissions posséderont 8 rapports fixes au lieu de sept comme précédemment. Chaque boîte de vitesses devra parcourir six courses consécutives au lieu de cinq.

L'équipe Williams au travail dans les garages.
L'équipe Williams au travail dans les garages. (Photo: René Fagnan)

Aileron avant
La largeur de l’aileron avant sera réduite de 1800mm à 1650mm, ce qui réduira l’appui aérodynamique et créera plus de turbulences.

Museau
Auparavant, le nez de la voiture était surélevé afin de générer plus d’appui aérodynamique. Cette saison, il sera abaissé de 550mm à 185mm.

La hauteur du châssis a aussi été baissée et les structures latérales d’impacts sont désormais standardisées.

Aileron arrière
L’aileron arrière sera un peu plus plat, générant moins d’appui.

Échappement
Le règlement oblige l’utilisation d’une seule tubulure d’échappement située au centre de la voiture afin de limiter au maximum les effets aérodynamiques des gaz brulants.

Poids
Même si les nouveaux V6 sont plus légers que les anciens V8, leurs ensembles sont plus lourds à cause de tous les accessoires, batteries et dispositifs. Ainsi, le poids minimum de la voiture complète a été haussé de 642kg à 690.