Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Comment les pilotes résistent-ils à la chaleur suffocante en Malaisie?

F1: Comment les pilotes résistent-ils à la chaleur suffocante en Malaisie?

Par ,

D’après Renault F1 Team

Le climat chaud et humide de la Malaisie est un endroit terriblement exigeant pour l'organisme lorsqu’il s’agit de piloter une monoplace de Formule Un.

Selon les pilotes, le Grand Prix de Malaisie est l’une des courses les plus difficiles de la saison. Avec des températures proches de 40°C, ils perdent environ trois kilos durant la course. Et cela vaut aussi pour les membres des équipes.

Riccardo Ceccarelli avec Robert Kubica. Photo: Renault

Le médecin de Renault F1, Riccardo Ceccarelli explique la situation : "Le coup de chaleur est le plus gros problème que peuvent rencontrer les pilotes en Malaisie. Nous ne sommes pas trop inquiets pour la déshydratation parce que lorsque vous transpirez, la sueur ne s’évapore pas et elle reste sur votre peau. C’est la raison pour laquelle nous nous sentons toujours aussi moites à Sepang. Cependant, du fait que la sueur ne s’évapore pas, elle fait grimper la température du corps et peut aboutir à un coup de chaud. Cela peut causer une baisse significative du niveau de concentration."

Pour éviter ces problèmes de coup de chaud, les équipes ont chacune mis au point leurs propres solutions. Certaines placent de la glace dans le casque, les chaussures et les gants du pilote. La priorité reste de garder la tête au frais, une bonne aération du casque est primordiale.

Riccardo Ceccarelli recommande même une douche froide au pilote quelques minutes avant le départ lorsque leur voiture est sur la grille.

Ceccarelli pousuit : "Il est important de s’entraîner dès l’arrivée en Malaisie pour s’habituer au nouvel environnement. Il faut aussi modifier son régime alimentaire, en mangeant léger, des fruits et des légumes, car un repas lourd est très exigeant pour la digestion et fait monter la température du corps."

En complément de l'alimentation, les pilotes boiront beaucoup durant le séjour. Durant la course, la boisson de Robert Kubica est une composition de sels minéraux, de potassium, magnesium et carbonhydrate.

Le choix de Vitaly Petrov se porte sur une mixture sucrée à saveur de thé au citron -- une boisson qui garde un goût agréable peu importe la température dans la R30.

Et c'est pour tous les membres de l'équipe que l’hydratation est importante tout au long de la semaine. Durant quatre jours, Renault consommera 4000 bouteilles d’eau à Sepang, soit le double d'habituellement sur les autres grands prix.

De plus 1000 bouteilles de boissons énergétiques et autant de canettes de soda seront consommées.


photo:Renault