Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Dany Bahar est persuadé que le conflit Lotus va se résoudre prochainement

F1: Dany Bahar est persuadé que le conflit Lotus va se résoudre prochainement

Par ,

D'après GMM

Dany Bahar est toujours convaincu que le conflit autour du nom Lotus n'ira pas jusqu'en cour de justice à Londres.

Alors que Lotus Racing voyait sa licence d'exploitation du nom Lotus révoquée, Tony Fernandes achetait le nom « Team Lotus » pendant que Group Lotus préparait son entrée en F1 pour 2011.

Les deux parties n'ont pas trouvé de solution et en attendant une issue au tribunal, il y a donc maintenant deux équipes portant le nom Lotus motorisées par Renault sur la grille.

La situation est devenue encore plus épineuse la semaine passée, tandis que Lotus Renault GP révélait sa robe noire et or, Team Lotus diffusait une vidéo montrant les nouvelles couleurs de son usine d'Hingham avec le fameux logo CACB.

Dany Bahar, directeur de Group Lotus, indique à la BBC : « Je ne pense pas que ce sujet doit se résoudre à la cour britannique. Je pense que ce sera résolu avant ».

En référence au constructeur malaysien Proton, il ajoute : « Si nous devons aller dans une procédure légale, nous irons avec le soutien de nos actionnaires ».

La situation s'est tendue lors de l'arrivée de Dany Bahar avec son projet à long terme pour la F1, alors que le nom Lotus Racing était sous licence avec Tony Fernandes.

Dany Bahar explique : « Lorsque je suis arrivé, nous avions notre propre idée et projet, et ce n'est la faute de personne, ni des actionnaires, ni de M. Fernandes ».

« Dans une relation d'affaires, on démarre en bon terme et si tout est bénéfique pour tout le monde, ça continue. Si ce ne l'est pas, on arrête, c'est comme un mariage. Et cette relation s'est avérée une mauvaise relation. »

Claudio Berro, responsable de la compétition chez Lotus, indique que ce n'est pas Group Lotus qui fera marche arrière.

« Nous construisons des voitures et nous sommes actionnaires de Renault F1, nous avons donc le droit de donner notre nom à l'équipe. Fernandes ne l'a pas, car nous avons révoqué sa licence, » affirme Claudio Berro dans Italiaracing.