Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: David Richards quitte l'Angleterre pour discuter F1

F1: David Richards quitte l'Angleterre pour discuter F1

Par ,

From GMM

Tout le petit monde de la Formule Un est en congé de Noël, et David Richards a quitté la Grande Bretagne avec l'idée de revenir sur les grilles des grand prix en 2009.

Le journal britannique Mail on Sunday a révélé que le patron de Prodrive est parti en jet privé au Moyen-Orient, pour rencontrer des investisseurs qui peuvent l'aider dans le rachat de l'équipe Honda.

Nick Fry et Ross Brawn, les actuels dirigeants de l'équipe de Brackley ont expliqué que ce n'était qu'une question de semaines pour finaliser la vente de l'écurie.

A Tokyo, les dirigeants de Honda semblent plus pressés et veulent identifier un acheteur sérieux pour Noël.

"Il y a un groupe de personnes au Moyen-Orient qui me supporte et me pousse depuis un an maintenant pour aller en Formule Un," dit David Richards, qui a voyagé plusieurs fois au Koweit.

"Mais nous devons nous entendre sur le moment de le faire. Quand vous réalisez la responsabilité à assumer, et la grande restructuration de personnel et des ressources nécessaires, les investisseurs réfléchissent longuement avant de s'engager.

"Ce sont de gros investissements, probablement trois ans avant d'équilibrer les comptes," indique David Richards.

Il croit que Prodrive est capable de relever le défi de la F1 une nouvelle fois, mais admet que la crise financière est un facteur déterminant.

"Le sentiment et la perception de la pertinence du sport automobile a changé en six semaines avec le dramatique ralentissement économique.

"Je n'abandonne pas l'idée de revenir en Formule Un, c'est quelque chose qui m'intéresse grandement.

"Mais la question principale reste : n'est-ce pas un trop gros challenge en cette période ? C'est ce que je dois déterminer."

David Richards fait taire les rumeurs selon lesquelles Jenson Button et lui se sont quittés en mauvais termes il y a quatre ans, et que leur collaboration à Brackley en 2009 serait donc improbable.

"Jenson est un pilote de grand prix exceptionnel, le genre de pilote que vous voulez pour construire une équipe autour," déclare le britannique.