Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1 Inde: Massa perplexe

F1 Inde: Massa perplexe

Par ,

Dans un entrevue avec Autosport, Felipe Massa a commenté sa sixième altercation de la saison avec Lewis Hamilton.

En 2011, les deux pilotes se sont touchés en course à six occasions. Aux grands prix de Monaco et de Singapour, Hamilton a été jugé coupable. À la suite de leur plus récente escarmouche, c'est Massa qui a écopé. Mais le Brésilien trouve 'incompréhensible' qu'on lui fasse porter le blâme pour l'accident qui a ruiné sa course.

« Je ne comprends pas pourquoi j'ai été pénalisé, a-t-il confié à Autosport. J'étais devant lui, j'ai freiné plus tard que lui, et c'est lui qui a touché ma roue arrière. C'est incompréhensible. »

Même si Hamilton ne doit pas accuser le coup cette fois-ci, l'incident tombe comme une tuile de plus sur sa tête. En plus des nombreuses visites disciplinaires au bureau des commissaires de piste, il a vécu la perte de ses collègues Dan Wheldon et Christian Bakkerud, en plus de celle de son mentor Martin Hines. Il a aussi dû encaissé une séparation avec la chanteuse Nicole Scherzinger.

Bref, ses déboires avec Massa ne sont pas sa seule source d'inquiétudes.

Mais le Brésilien non plus n'est pas étranger aux saisons difficiles. Depuis cette année 2008, où il était au sommet de sa forme, et la saison 2009, durant laquelle il a presque perdu la vie au Grand Prix de Hongrie, Massa peine dans l'ombre de Fernando Alonso chez Ferrari. Il doit donc se prouver, à lui-même, et à son équipe qu'il peut encore faire le travail.

Il n'a pas besoin des distractions que lui offre cette situation.

C'est peut-être pourquoi Massa défend avec tant de véhémence qu'il avait le droit de prendre sa ligne de course habituelle dans le virage No.5 du 24e tour.

« Je savais qu'il était à ma hauteur [à l'approche du virage], mais j'ai freiné plus tard que lui parce que j'étais du côté propre de la piste. J'ai regardé et il n'était plus là. Je n'allais pas simplement lui donner la position. »

Le Brésilien maintient aussi fermement qu'il n'a pas de dent contre Hamilton.

« Je n'ai rien contre lui. Zéro. Zéro. »