Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1 Italie: Revue des équipes, dimanche

F1 Italie: Revue des équipes, dimanche

Par ,

From GMM

Team-by-team summary of the teams that compete in the 2008 Grand Prix of Italy on the ultra fast circuit of Monza.

TORO ROSSO-FERRARI
Dans des conditions difficiles, le jeune Sebastian Vettel décroche sa première position de tête en Formule 1, puis arrache sa première victoire en croisant l'arrivée avec une avance de 12 secondes sur une McLaren. Vettel était aux commandes d'une Toro Rosso, soit un châssis conçu par Adrian Newey de Red Bull Technologies. Sébastien Bourdais a été incapable de prendre le départ et a perdu un tour à essayer de démarrer, sa boîte étant bloqué sur le rapport de 1e.

MCLAREN-MERCEDES
Lewis Hamilton parvient à décrocher 2 points, et son avance sur Felipe Massa au classement n'est plus que d'un point avec 4 courses à disputer. « S'il avait continué à pleuvoir, je n'aurais pas détruit mes pneus et j'aurais gagné cette course, » a déclaré Hamilton. Heikki Kovalainen était déçu de sa 2e place. « Dans ces conditions, Vettel était simplement trop rapide, » a-t-il dit.

BMW-SAUBER
Robert Kubica démarrait de loin, mais est parvenu à terminer sur podium, ce qui maintient ses chances au championnat derrière Hamilton et Massa. Mathématiquement, du moins. Nick Heidfeld a démarré 10e et a terminé 5e. Les conditions étaient telles en début de course que Kubica a doublé Heidfeld sans même le savoir !

RENAULT
Fernando Alonso a fait installer des pneus intermédiaires quand il le fallait et termine 4e, à seulement 3 secondes de Kubica. « Nous comptons 5 points cruciaux dans notre quête d'une bonne place au championnat, » a-t-il déclaré, faisant référence à la lutte que se font Renault et Toyota. Nelson Piquet termine 10e.

FERRARI
Felipe Massa se classe 6e et ne retrouve à seulement 1 point de Hamilton au classement. Massa a déclaré ne pas avoir voulu attaquer Nick Heidfeld pour la 5e place en fin de course, ne voulant pas prendre trop de risques. Miki Räikkönen signe le meilleur tour en course et compte le dernier point.

RED BULL-RENAULT
Mark Webber connaît des ennuis de pneus et se classe 8e. Il pilote pourtant la même voiture que le gagnant, mais munie d'un moteur Renault. David Coulthard a été le premier à avoir été doublé par les meneurs. Il entre en contact avec Kazuki Nakajima à la Parabolica.

TOYOTA
Une minute après la Toro Rosso de Vettel se classent les deux Toyota de Timo Glock et de Jarno Trulli, en 11e et 13e positions.

WILLIAMS-TOYOTA
Nico Rosberg a pris le départ des puits, mais un mauvais choix de pneus lui ont coûté cher. Kazuki Nakajima s'accroche avec Coulthard et termine en 12e place, devant Rosberg.

HONDA
Jenson Button, qui a lui aussi démarré des stands, n'a pas été double par les meneurs, mais il termine en 15e place. Rubens Barrichello a essayé de rouler en pneus secs, mais ça n'a pas fonctionné. Il se classe 17e.

FORCE INDIA-FERRARI
Giancarlo Fisichella a pris un bon départ. Coulthard l'a doublé, puis il a frappé de l'arrière. Fisico a perdu son aileron avant et il a tapé le mur de pneus. Adrian Sutil a essayé des pneus secs, et il termine loin, dernier, à 2 tours du vainqueur.