Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Kamui Kobayashi utilise son éviction pour réfléchir

F1: Kamui Kobayashi utilise son éviction pour réfléchir

Par ,

D’après GMM

Évincé pour la durée d’une course, le pilote Japonais Kamui Kobayashi ne conduira pas en Belgique. Il compte en profiter pour réfléchir sur le « manque d’harmonie » dans sa carrière sportive.

Sous contrat avec Caterham, la nouvelle direction de l’écurie a choisi de laisser Kobayashi sur le banc à Spa afin de faire rouler Andre Lotterer, 32 ans, pilote Audi en endurance et vainqueur des 24 Heures du Mans.

« C’est dommage de ne pas courir à Spa. Je suis déçu pour les supporters, mais c’est la course. Enfin, j’espère que non ! » a-t-il écrit sur son fil Twitter.

Les nouveaux actionnaires de l’écurie Caterham cherchent de l’argent pour compléter la saison, et Kobayahsi n’en a pas vraiment. Ce dernier dénonce la montée en puissance des pilotes payants.

En Hongrie, Kobayahsi a admis que piloter la Caterham était frustrant.

Kamui Kobayashi, Caterham CT05
Kamui Kobayashi, Caterham CT05 (Photo: WRI2)

« Ce n’est pas amusant. Mais je dois espérer réaliser un jour une super course. Une course disputée à la file indienne n’est pas vraiment passionnant », a-t-il dit.

Après avoir appris la nouvelle de son éviction pour Spa, le petit Japonais a publié sur Twitterun message qui est une citation de Leonardo da Vinci qui parle de son travail, traduite en japonais.

Elle peut être traduite par : « De temps à autres, partez. Reposez-vous. Et quand vous reviendrez, votre jugement sera plus juste. Partez au loin, car avec la distance votre travail apparaîtra plus petit et plus facile à cerner. Le manque d’harmonie et de proportions vous sautera aux yeux ».

Mike Gascoyne, l’ancien directeur technique de Caterham, a critiqué la décision de se passer de Kobayashi à Spa.

« C’est vraiment dommage de Kamui ne conduise pas pour Caterham à Spa. Il était leur dernière chance de conserver la 10e au championnat. Mais [cette décision] est typique de la direction de l’écurie », de critiquer Gascoyne.