Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: La Corée reconnaît que toute l'infrastructure n'est pas entièrement terminée

F1: La Corée reconnaît que toute l'infrastructure n'est pas entièrement terminée

Par ,

D'après GMM

Un porte-parole confirme que tout n'est pas terminé sur le circuit coréen.

Charlie Whiting et la FIA ont approuvé le circuit de Yeongam cette semaine quelques jours avant le premier grand prix de l'histoire de Corée du Sud.

Cependant beaucoup de témoins indiquent que l'asphalte et les éléments de sécurité sont en place, mais que l'ensemble du site est loin d'être terminé.

Un porte-parole de l'organisation KAVO confie au journal Korea Herald : "Les aménagements paysagers autour du circuit et les aires de stationnement restent à faire. Mais nous travaillons sur les finitions pour être prêts à temps."

Sitôt après le grand prix du Japon, toute la logistique de la F1 (équipement et monoplaces) s'est mise en marche vers le circuit coréen, situé à 320 kilomètres au sud de Séoul.

Photo: PR Plus Limited

Le Dr Helmut Marko de Red Bull, admet que l'équipe est inquiète avec le tracé, avec les parties sinueuses ponctuées de lignes droites qui ne conviennent pas au moteur Renault de la RB6.

"L'une d'entre elles est la plus longue ligne droite du calendrier," rumine le responsable des sports mécaniques chez Red Bull dans Auto Motor und Sport.

Nico Rosberg, quant à lui, se dit inquiet avec la dernière couche du revêvement qui vient d'être posée.

Le pilote Mercedes déclare dans le quotidien Die Welt : "Le seul souci est le nouvel asphalte".

La presse rappelle le grand prix de Belgique 1985, où la course de Spa avait été reportée de plusieurs mois car le revêtement, fraîchement étalé, se désintégrait.