Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: La plateforme d'essais dynamiques du châssis

F1: La plateforme d'essais dynamiques du châssis

Par ,

Adapté de Renault F1 Team

Toutes les écuries de Formule 1, et toutes les équipes de courses sérieuses en général, possèdent et utilisent un outil de simulation crucial de leur département de recherches : une plateforme d’essais dynamiques du châssis.

L’écurie utilise cette plateforme pour développer de nouveaux réglages suspension sur la voiture avant de prendre la piste.

Voici une courte vidéo de l’écurie de F1 Sauber qui montre le banc d’essais en action.



Le châssis est fixé à 17 vérins de commande hydrauliques qui simulent les forces que subit la monoplace quand elle roule sur la piste. Il y a 14 actionneurs sous les roues qui simulent les forces horizontales et verticales, et trois autres sous le fond plat afin de reproduire les forces aérodynamiques.

Avant de pouvoir soumettre la monoplace à ces essais, les ingénieurs doivent entrer dans la base de données les informations et caractéristiques de la piste. Ils se basent sur les données récoltées lors des saisons précédentes pour recréer les conditions de piste.

Une Renault R30 fixée au banc d'essais. (Photo: Renault)

Les équipes de F1 ont commencé leurs essais dès le retour des monoplaces de Chine. Le programme est assez lourd puisque les ingénieurs doivent mettre au point les réglages pour les prochains grands prix disputés en Espagne, à Monaco et en Turquie.

Le processus est le suivant : les ingénieurs ont une liste complète de réglages à mettre au point ou à explorer, ils transmettent ces informations aux ingénieurs châssis qui eux, effectuent les tests.

Le banc d'essais, sans voiture. (Photo: Renault)

Pour Monaco par exemple, on étudie la possibilité de faire rouler une monoplace plus souple que d’ordinaire. On travaille aussi sur différentes configurations de suspensions afin de voir quels ajustements procureront les meilleures performances en piste.

Une fois ce travail de simulation effectué, les ordinateurs prennent le relais. Ils produisent toutes sortes de statistiques afin de pousser les analyses un peu plus loin.

Le plus important pour l'écurie est de savoir si les réglages choisis rendent la voiture plus rapide ou plus lente au tour. Le chrono en piste demeure l’outil de validation irréprochable.