Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: La réduction des budgets va se jouer en juin

F1: La réduction des budgets va se jouer en juin

Par ,

D'après GMM

Les efforts de réduction des coûts en Formule 1 vont passer à la vitesse supérieure.

Même si les puissantes équipes du Groupe stratégique acquiescent à une réduction des budgets, la tension reste palpable avec les petites équipes toujours fâchées.

Le président de la FIA aimerait finaliser certains points de règlement pour réduire les coûts en 2015, mais la date limite de la signature est fin juin.

Quelques jours avant, soit dans trois semaines à partir de maintenant, le Conseil mondial du sport automobile devra entériner les propositions.

Peu de progrès ont été réalisés jusqu'à présent.

« Nous avons probablement sauvé environ 10.000 Euros jusqu'à maintenant, mais ça va dans la bonne direction », de déclarer Christian Horner, le directeur général de l'équipe Red Bull qui possède le plus gros budget du paddock.

Pour les grandes équipes, le risque de ne pas apaiser leurs rivales en difficulté avant la date limite de juin est que la FIA introduira librement les règlementations qu'elle veut pour 2016.

Ironiquement, c'est ce que le patron de Red Bull suggère.

« Je pense que le promoteur et le régulateur du championnat doivent se réunir et dire 'C'est ce que la Formule 1 va être', et les équipes auront le choix de s'inscrire ou pas », de commenter Christian Horner.

F1 trucks paddock
Les camions transportant le matériel des écuries. (Photo: WRi2)

Cependant Monisha Kaltenborn, qui dirige l'écurie Sauber, laisse entendre que la deuxième moitié de la grille n'a plus les moyens d'attendre.

« Il ne s'agit pas pour nous de vouloir être à égalité, ce n'est pas non plus une tentative d'améliorer notre position face aux concurrents. Il s'agit de ne pas laisser la Formule 1 dériver dans une dimension financière intenable, et que les petites équipes se demandent constamment si elles seront encore présentes pour la course d'un mois sur l'autre », insiste la directrice générale de Sauber dans Auto Motor und Sport.

Et même si le plafond budgétaire devait commencer à 200 millions d'Euros l'an prochain, pour se réduire progressivement, Monisha Kaltenborn est partisane d'imposer cette restriction de coûts.

« La Formule 1 a cette image d'une machine qui consomme de l'argent. Cela a fait fuir les sponsors en 2009, ainsi que les constructeurs automobiles, car perdre devenait trop cher. Si une prestigieuse équipe comme McLaren recherche toujours un partenaire principal, c'est qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond », de conclure la dirigeante de Sauber.