Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: La stratégie d'équipe n'est pas la priorité de Sebastian Vettel

F1: La stratégie d'équipe n'est pas la priorité de Sebastian Vettel

Par ,

D'après GMM

Si comme au Brésil, Sebastian Vettel gagne devant son équipier Mark Webber et que Fernando Alonso est troisième, alors le pilote Ferrari sera champion du monde.

Les consignes d'équipes interdites et repoussées par le président de Red Bull Dietrich Mateschitz, est-ce que Sebastian Vettel s'écartera au profit de Mark Webber s'il y avait besoin ?

Sebastian Vettel indique que le sujet est "hautement débattu" mais que la stratégie d'équipe à Abu Dhabi n'est pas sa première priorité.

Le pilote allemand déclare dans le journal Bild : "Sans rire, je n'y pense pas maintenant. Mon premier objectif est la pôle position, mon deuxième remporter la course. Et si nécessaire j'analyserais la situation et me déciderais rapidement."

Le concepteur des Red Bull, Adrian Newey, est le dernier à vouloir participer au débat. Il insiste que les deux pilotes seront libres de se battre pour le titre mais espère que l'un sera assez "magnanime" pour aider l'autre.

Un professeur de marketing d'une école de gestion espagnole, IESE, pense que l'approche de Dietrich Mateschitz pour ce dernier grand prix est très intelligente.

"S'ils perdent le championnat, ils n'auront pas trahi les valeurs de la marque. Red Bull gagne encore, ils ne perdent pas sur ce point," affirme Jose Luis Nueno au quotidien El Pais.

Un expert en marketing d'une autre école de gestion de Barcelone, l'ESADE, pose la question : "Est-ce davantage profitable pour Red Bull de perdre en voulant défendre ses idéaux ?"

Miquel Altarriba de l'Université Ramon Llull répond à Josep Franch : "Je ne pense pas que Red Bull trahirait son identité. Mais s'ils perdent avec cette stratégie, ça ne sera pas si mauvais pour eux."