Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: L'Argentine veut sa place sur le calendrier

F1: L'Argentine veut sa place sur le calendrier

Par ,

La liste des pays qui désirent organiser un Grand Prix devient de plus en plus longue.

John Rhodes, représentant de Populous – la compagnie derrière la construction d'un nouveau circuit en Argentine, le Velociudad Speedcity – a affirmé à Reuters qu’il « désirait organiser un Grand Prix ».

C’est en 1953 que la Formule 1 a fait son premier arrêt en Argentine. Son dernier passage remonte déjà à 1998, année où Michael Schumacher avait décroché la victoire sur le tracé de l’ancien Autodromo Oscar Alfredo Galvez, près de Buenos Aires.

Les épreuves de F1 sont convoitées partout dans le monde (Photo: Pirelli)
On s'arrache les places au calendrier de F1 comme des petits pains chauds (Photo: Pirelli)

Peut-être la perte de popularité du sport en Argentine découle-t-elle du fait qu’il faut remonter jusqu’à Juan Manuel Fangio pour trouver le (seul et) dernier champion du monde argentin.

Rhodes a également affirmé à Reuters que son circuit visait aussi une place au calendrier de MotoGP. Parallèlement, il espère attirer des courses d’endurance.

« Nous voulons que notre circuit soit capable d’accueillir des épreuves de F1. Pas de problèmes pour les courses de MotoGP, nous devons seulement trouver comment améliorer nos installations aux standards de Grand Prix. Le tracé principal sera long de 4,7 km, suffisant pour les courses d’endurance type Le Mans. C’est ce qui était le plus logique [en termes de distance]. »