Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Le Grand Prix du Canada profite à Nico Rosberg

F1: Le Grand Prix du Canada profite à Nico Rosberg

Par ,

D’après GMM

L’Allemand Nico Rosberg avait raison de sourire après le Grand Prix du Canada, hier, malgré des problèmes mécaniques.

« (Daniel) Ricciardo remporte le GP du Canada, titrait le journal allemand Die Welt, mais Rosberg est le grand gagnant. »

Après six courses parfaites, Mercedes est finalement tombée sur un os à Montréal. Les deux pilotes de l’écurie de Brackley ont en effet éprouvé des difficultés avec leurs systèmes de récupération d’énergie.

Rosberg a perdu les 160 chevaux que procure le système ERS, mais a quand même pu sauver une deuxième place derrière Daniel Ricciardo, qui décrochait ainsi la première victoire de sa carrière et la première de Red Bull cette saison.

« Cela démontre à quel point le moteur Mercedes est dominant », souligne Adrian Newey de Red Bull dans Auto Motor und Sport.

La bonne nouvelle pour Rosberg est qu’il a prolongé son avance au Championnat du monde, celle qu’il détient sur son coéquipier Hamilton. Ce dernier a eu moins de chance que lui sur le circuit Gilles-Villeneuve.

« Chaque point compte », remarque le Britannique, qui accuse maintenant 22 points de retard sur Rosberg.

« Ça fait deux abandons pour moi et aucun pour Nico. Mais l’équipe se sert de ses erreurs pour apprendre, alors je suis certain que nous ne revivrons plus ces problèmes. »

Les ennuis de Mercedes ont surtout permis à Ricciardo de s’illustrer, et de devancer son illustre coéquipier Sebastian Vettel, troisième à Montréal, une fois de plus.

« C’est bien que nous ayons été en position de profiter des problèmes de Mercedes », commente Ricciardo.

« Nous aurions été très déçus de ne pas les battre dans les circonstances. »

Le Dr Helmut Marko était très content de son pilote : « Nous sommes contents pour lui. Cette victoire prouve que nous avons pris la bonne en lui confiant un volant », déclarait-il sur les ondes de la télévision allemande Sky.

Ferrari est donc maintenant le seul motoriste à ne pas avoir remporté de grand prix cette saison.

« Cette victoire de Red Bull est une surprise », commentait Fernando Alonso, qui a pris le sixième rang à Montréal, quatre places devant son pauvre coéquipier Ferrari Kimi Räikkönen.

« Cela démontre que nous devons continuer de travailler fort parce que tout peut arriver en F1.

« Si on vous avait dit en essais hivernaux que Red Bull allait remporter cette course, vous ne l’auriez pas cru. »

L’Espagnol semble néanmoins très pessimiste pour la suite des choses : « (Mon objectif est de) finir devant mon coéquipier. Il n’y a rien d’autre que je puisse faire. »