Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Les Mercedes toujours aussi rapides malgré les problèmes à Montréal

F1: Les Mercedes toujours aussi rapides malgré les problèmes à Montréal

Par ,

D'après GMM

Même si la série de victoires a pris fin au Canada, l'équipe Mercedes n'a pas l'intention d'imposer des consignes d'équipe pour la suite de la saison.

Au volant de leur W05, Nico Rosberg et Lewis Hamilton étaient toujours aussi dominateurs sur le circuit Gilles-Villeneuve, jusqu'à ce qu'ils soient rattrapés par des problèmes techniques.

Et beaucoup se demandent si ces problèmes de fiabilité vont obliger l'écurie à imposer une consigne comme chez McLaren en 1998, entre Mika Hakkinen et David Coulthard.

« Ça a fait mal à l'époque, mais cela permettait à l'équipe d'assurer des doublés », de déclarer David Coulthard, en rappelant que la course d'ouverture en Australie avait été remportée par Mika Hakkinen, en raison d'une entente avant la course.

Maintenant commentateur réputé pour la BBC, l'ancien pilote écossais se demande si Montréal pourrait amener Mercedes à adopter une approche similaire.

« Il va être intéressant de voir si cela change l'approche de Mercedes dans une situation similaire, si la fiabilité manque à nouveau, plus tard dans la saison », de commenter David Coulthard.

F1 Lewis Hamilton Mercedes AMG Montreal Nico Rosberg
Nico Rosberg et Lewis Hamilton, Mercedes AMG, à Montréal. (Photo: WRi2)

En remportant son premier grand prix, Daniel Ricciardo est le grand bénéficiaire des problèmes de Mercedes au Canada.

« Sur le Red Bull Ring, il y a de longues lignes droites et des montées. Nous serons donc en mesure de battre Mercedes à nouveau, si elles ont encore des problèmes », de déclarer le Dr Helmut Marko dans Sport Bild.

Il est évident que les coéquipiers Mercedes se sont battus durement au Canada. Ils se sont presque touchés au premier virage et plus tard, Nico Rosberg est parti droit devant dans la chicane pour éviter un contact avec Lewis Hamilton.

Lewis Hamilton a finalement abandonné la course pour des problèmes de freins, alors que Nico Rosberg a su gérer le même problème avec plus de finesse.

« Lewis a eu un problème avec les freins en même temps que Nico. Mais il ne pouvait s'y adapter assez rapidement. Il a arrêté alors que Nico est allé au bout », de commenter l'ancien pilote de Formule 1, Christian Danner.

David Coulthard n'est pas certain que Hamilton soit à blâmer pour l'abandon : « Si l'équipe ne le pointe pas pour avoir induit les abandons de Melbourne et Montréal, nous devons assumer qu'il n'a rien fait de mal ».

Le président de Mercedes, Niki Lauda, s'exclame de son côté : « Nico a piloté comme un dieu. Un champion de classe mondiale, absolument ».

Le patron de Mercedes, Toto Wolff, a présenté des excuses à Lewis Hamilton pour son problème en course et a annoncé conserver la même politique en course.

« Vous pouvez dire que nous aurions dû imposer des règles d'équipe, mais ce n'est pas notre philosophie. Nos deux pilotes ont encore été parfaits aujourd'hui. Les ralentir aurait pu améliorer le résultat, mais ce n'est pas ce que nous voulons, et sûrement pas ce que le public souhaite ! », de dire Toto Wollf dans le journal La Presse.