Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Le marché des pilotes à Monza

F1: Le marché des pilotes à Monza

Par ,

Adapté de GMM

Même si, pour le moment, peu de pilotes semblent désirer vouloir changer d’écuries, la situation pourrait toutefois vite évoluer.

Pour les grosses écuries, les contrats semblent solides. Du moins, sur papier.

Ferrari : Fernando Alonso, Kimi Räikkönen

Mercedes AMG : Lewis Hamilton, Nico Rosberg
Toutefois, Toto Wolff n’écarte pas un changement de pilotes s’il s’avère que la cohabitation entre Hamilton et Rosberg devient impossible à gérer.

« Nous devrions alors prendre certaines décisions et faire face à un changement de pilotes », de dire Wolff sur les ondes de la BBC à Monza.

« Si nous ne sommes pas capables de les gérer dans l’esprit de Mercedes-Benz, alors il faudra l’admettre [qu’un changement est inévitable].

Red Bull Racing : Sebastian Vettel, Daniel Ricciardo
Sebastian Vettel a admis à Monza que des pourparlers avaient été tentés, mais qu’il nie vouloir quitter Red Bull pour filer chez McLaren-Honda.

McLaren : Jenson Button attend des nouvelles quant au renouvellement de son contrat.

Sahara Force India : Nico Hülkenberg est le pilote le plus influent dont le nom n’est pas mentionné dans les transferts possibles.

Il a dit qu’on pouvait « présumer » qu’il reste chez Sahara Force India en 2015.

« Je suis très à l’aise ici. Je ne me fais pas d’inquiétudes », de dire l’Allemand à Monza.

Son coéquipier, Sergio Pérez, n’est pas dans une situation aussi confortable. L’Espagnol Daniel Juncadella frappe à la porte de l’écurie avec les dollars de son commanditaire, Astana.

« J’ai lu ça dans les journaux », de répondre Pérez à propos de Juncadella.

« Ça ne m’inquiète pas. Ce n’est pas comme c’était il y a un an chez McLaren. Aujourd’hui, je joue un plus grand rôle dans les décisions de l’écurie et je suis très bien ici », a-t-il répondu.