Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Le ton monte autour du grand prix d'Australie

F1: Le ton monte autour du grand prix d'Australie

Par ,

D'après GMM

Bernie Ecclestone répond clairement au maire de Melbourne, tandis que le promoteur du grand prix liste les concurrents.

Le maire de Melbourne, Lord Robert Doyle, avait récemment laissé entendre que l'événement de l'Albert Park coûtait trop d'argent aux contribuables de l'État de Victoria. Il déclarait que le grand chef « excentrique » de la Formule Un n'avait qu'à remplacer le grand prix d'Australie et aller chercher des « dollars en Asie ou dans les pays pétroliers du Moyen-Orient ».

Bernie Ecclestone répond en prévenant que même si un contrat est en place jusqu'en 2015, il serait « heureux » de retirer la course.

« Si le maire pense que je suis excentrique, je peux l'aider à lui prouver. S'il n'est pas heureux de l'événement en Australie, s'il veut annuler le contrat, nous serions heureux d'en discuter avec lui », explique le Britannique à la radio locale 3AW.

Melbourne est un événement de longue date au calendrier de la F1 mais Bernie Ecclestone prévient que la course n'est pas certaine même si les autorités veulent la conserver.

Bernie Ecclestone insiste : « Je ne dirais pas que Melbourne restera indéfiniment. Nous y sommes depuis très longtemps. Il n’y a aucune raison que nous partions. C'est à lui de voir, s’il veut parler d'une résiliation du contrat... il devrait parler à quelqu’un de notre compagnie et voir ce qu’il peut faire ».

De fait, le promoteur du grand prix australien, Ron Walker prévient qu'il y a beaucoup d'alternatives pour accueillir une manche du championnat du monde.

Dans le quotidien Herald Sun, il explique : « Il est certain que la course sera encore ici jusqu'en 2015, à moins que le gouvernement décide de parler d'une rupture de contrat avec M. Ecclestone ».

Suite à l'échange de mots entre le maire Robert Doyle et Bernie Ecclestone, Ron Walker confirme que la place de l'Australie en F1 n'est pas garantie, « Il y a un grand nombre d'endroits où la course peut aller, comme la Russie, l'Inde ou Varsovie en Pologne ».

La Pologne n'a jamais sérieusement enclenché de projet en F1, mais Ron Walker cite d'autres places potentielles.

« Qatar, Dubaï et le Koweit veulent un grand prix, et il y a des négociations à New York pour une course à Staten Island, » révèle l'organisateur du grand prix d'Australie.