Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: 'Le vent va tourner', déclare Jean-Éric Vergne

F1: 'Le vent va tourner', déclare Jean-Éric Vergne

Par ,

Pilote de la Scuderia Toro Rosso, le Français Jean-Éric Vergne sent que le vent va tourner en sa faveur et que la malchance va finalement s’éloigner de sa voiture.

Bien qu’il ait connu pas mal de soucis techniques au cours des derniers Grands Prix, Vergne, en interview dans le paddock à Montréal, a déclaré à Auto123.com que tout n’était pas noir.

« On a quand même des points positifs. Monaco était un weekend parfait où j’aurais dû terminer 5e sans avoir connu de soucis. Il faut continuer à travailler comme ça, on est sur une bonne lancée. Il faut juste que l’équipe cesse de commettre de petites erreurs comme celle faite récemment », de nous dire Vergne.

« Oui, évidemment, c’est un peu frustrant, mais ça passe vite. On se dit qu’au final on a disputé un weekend parfait. On se dit qu’on aura une autre course dans 15 jours et qu’on disposera d’une autre chance de terminer dans les points », a-t-il ajouté.

Qu’est ce qui l’empêche de bien performer en course?

« Essentiellement la technique. Depuis le début de l’année, j’ai connu des soucis et abandonné lors de 4 des 6 courses. À Monaco, il y a eu la voiture de sécurité, et si j’avais roulé à l’air libre, rien n’aurait surchauffé. À Barcelone, ça a commencé vendredi avec la perte d’une roue mal serrée. Je n’ai pas fait la qualification, car l’écurie voulait conserver des pneus neufs pour la course. Et durant la course, j’ai connu un problème d’échappement. Chaque fois il y a un petit quelque chose qui cloche. Mais je sens que le vent va tourner », de dire Vergne.

On lui rappelle toutefois que pendant ce temps-là, son coéquipier, Daniil Kvyat, décrochait de bons résultats.

« Kvyat a été chanceux. Il a eu même pas mal de chance! Toro Rosso est néanmoins contente de mon travail. Je me suis presque toujours qualifié devant lui depuis le début de la saison », précise le Français.

Et à quoi s’attend-il de cette course tenue sur le circuit Gilles-Villeneuve, un tracé semi-permanent?

« Ici, il y a 2 ans, j’ai connu une course catastrophique. L’an dernier, j’ai connu mon meilleur résultat en F1. Alors cette année, je n’ai aucune attente. On verra bien! » de terminer Vergne.