Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1 Technique: Comment détermine-t-on la bonne stratégie de course en Grand Prix?

F1 Technique: Comment détermine-t-on la bonne stratégie de course en Grand Prix?

Par ,

Déterminer la bonne stratégie à adopter lors du déroulement d’un Grand Prix de Formule 1 relève un peu, semble-t-il, de la magie noire… Cela résulte pourtant d’opérations mathématiques pas si complexes que cela…

Pour nous expliquer comment les écuries de F1 déterminent leurs stratégies de courses, nous avons discuté de ce sujet avec Laurent Mékies, ingénieur en chef de la Scuderia Toro Rosso.

« Il y a d’abord un gros travail effectué à l’usine. On effectue des simulations qui nous indiquent quelle sera la stratégie la plus rapide, puis celle qui sera la deuxième plus rapide et enfin la troisième, » a déclaré Mékies à Autol23.com.

Laurent Mékies, ingénieur en chef, Toro Rosso F1 (Photo : Red Bull)

« Voici ce que nous faisons. Nous estimons la dégradation des pneus Prime et Option, ce à quoi nous ajoutons l’effet de la masse d’essence. Et de là, on a une relation mathématique très simple qui prédit qu’il faut, selon la dégradation des pneus, l’effet de la masse d’essence et le temps perdu à effectuer un ravitaillement, faire un arrêt, ou deux ou trois. Mais le plus important et le plus difficile est de prédire la bonne estimation de dégradation des pneus, » de dire Mékies.

Une fois à la piste, les véritables chiffres remplacent graduellement les estimations. « La dégradation des pneus est ajustée en fonction de ce qu’on obtient le vendredi. En général, on les ajuste encore samedi après la qualification quand tu constates qui est autour de toi, parce que tu adaptes ta stratégie en fonction de tes concurrents directs. Au final, tu fais les dernières corrections en direct durant la course, en fonction de qui s’arrête et quand, » nous indique l’homme de Toro Rosso.

Vendredi et samedi, les ingénieurs de chaque écurie notent le nombre de tours effectués avec chaque train de pneus. « Les techniciens de Pirelli mesurent l’épaisseur de gomme des pneus à la fin des seconds essais libres du vendredi, » poursuit Mékies.

« Nous savons combien de tours nous avons effectués avec ces pneus et la charge d’essence dans la voiture. Les gens de Pirelli nous disent « vous avez utilisés les pneus à 50%, à 75% ou à 90% », ou bien nous dire ces pneus peuvent encore effectuer 12 tours, par exemple ». Par extrapolation, l’écurie peut prédire, avec une certaine précision, combien de tours un train de pneus neufs peut effectuer.