Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Le verdict envers Ferrari démontre une prochaine révision du règlement

F1: Le verdict envers Ferrari démontre une prochaine révision du règlement

Par ,

D'après GMM

Tandis que certains commentateurs et supporteurs sont fâchés de la décision de la FIA envers Ferrari, d'autres laissent entendre qu'il est temps de supprimer cette règle d'interdiction de consignes d'équipes.

Le Telegraph écrit que si la Fédération reste impassible devant une si "flagrante" infraction de la part de Ferrari à Hockenheim, alors "ce point de règlement doit être revu".

Le quotidien britannique ajoute : "En la retirant, au moins cela ferait cesser l'hypocrisie des autres équipes qui pratiquent déjà ces consignes tout en disant le contraire."

Le Guardian explique que "la plupart des équipes" paient "leurs paroles en l'air" avec cette interdiction qui n'est "pas applicable".

Il est rapporté que la FIA voulait imposer cinq secondes de pénalité au vainqueur Fernando Alonso, ce qui aurait permis à Felipe Massa de devenir le vainqueur officiel.

Mais le Conseil mondial en a décidé autrement, argumentant que ce verdict "créerait un précédent qui permettrait que cette interdiction de consigne d'équipe puisse continuer à être utilisée," explique un blogueur du New York Times.

Livio Oricchio, un éditorialiste brésilien, prétend que la prochaine étape maintenant est de supprimer cette interdiction, ainsi "il y aurait moins de théâtre et davantage de vérité en Formule Un."

Le Bild allemand approuve : "Soit les consignes d'équipes sont sévèrement punies, soit elles sont permises à nouveau."

Bernie Ecclestone déclare : "Les règles doivent être revues. Si l'on inverse la position des pilotes à quelques tours de l'arrivée, cela discrédite le sport. Mais si on le fait tôt, je ne vois aucun problème avec les consignes d'équipe."

Membre de la FIA et président de la Fédération italienne ACI, Enrico Gelpi déclare : "Le règlement sera révisé. Pour nous, ce serait une bonne idée de retirer ce point complètement. L'ensemble de la FIA semble favorable à ce changement."

Enrico Gelpi révèle que le sujet sera discuté lors de la prochaine réunion du conseil mondial du sport automobile en novembre.