Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: L'écurie HRT pourrait renaître de ses cendres !

F1: L'écurie HRT pourrait renaître de ses cendres !

Par ,

Le prestigieux magazine Autosport dévoile mardi que l'inscription au Championnat du monde de Formule 1 et les actifs de la défunte écurie HRT seraient sur le point d'être achetés par un mystérieux groupe d'investisseurs.

Nous avons bien tenté d'avoir des confirmations, mais étrangement, peu de personnes sont intéressées à parler de ce sujet !

Le magazine a appris qu'un groupe d'investisseurs canadiens et américains travaillait actuellement à faire l'acquisition de l'inscription de HRT au championnat du monde 2013. Toutefois, ce groupe pourrait peut-être devoir attendre à la saison 2014 avant de pouvoir participer. C'est justement en 2014 que le règlement technique sera chamboulé avec l'arrivée obligatoire des moteurs turbos de 1,6 litre.

Les investisseurs mettraient sur pied l'écurie Scorpion Racing. Cette tentative d'acquisition de HRT aurait, semble-t-il, la bénédiction du grand argentier de la F1, Bernie Ecclestone.

HRT F1 Team
Photo: HRT F1 Team

La nouvelle équipe serait intéressée à être basée dans des locaux situés près du circuit de Silverstone. Elle ferait rouler des châssis HRT F112 modifiés, motorisés par des moteurs V8 Cosworth et munis d'une transmission semi-automatique Williams.

Toutefois, Autosport croit comprendre que la FIA a retiré l’inscription d'une 12e équipe quand elle a été informée, tard la saison passée, de la liquidation de l'écurie HRT.

Les confères du magazine de sport automobile québécois Pole-Position affirment mardi en connaître un peu plus sur cette affaire.

« Mais qui sont ces mystérieux canadiens, voire québécois, qui travaillent à ressusciter cette équipe ? Ni Lawrence Stroll ni Guy Laliberté et autres ‘’vedettes’’ millionnaires du genre, mais plutôt des gens discrets (qui demandent à travailler anonymement présentement) et des hommes d’affaires passionnés autant par le sport automobile que par l’ampleur du défi… Avec pour projet de confier les monoplaces à deux pilotes payants la première saison », peut-on lire sur leur site web.

À suivre !