Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: L'écurie Williams prépare son entrée en bourse

F1: L'écurie Williams prépare son entrée en bourse

Par ,

L’écurie AT&T Williams de Formule 1 a annoncé vendredi par un communiqué de presse qu’elle songeait à effectuer une entrée en bourse.

Dans ce communiqué, Sir Frank Williams déclare qu’il est « judicieux et nécessaire à ce stade d’élargir sa base d’actionnaires à des actionnaires publics » afin que l’écurie de Grove demeure « un constructeur indépendant ».

Il ajoute que cette option de vendre des parts au public est désormais examinée « avec une grande attention ».

Sir Frank Williams et le pilote Alan Jones, 1980. (Photo: LAT/Williams)

« Mais peu importe ce qui arrivera, je resterai l’actionnaire majoritaire, décideur et patron de l’écurie, » de préciser Frank Williams.

Question et réponses avec Adam Parr, directeur de l’écurie Williams F1

Question : Il semble que Williams songe à placer son écurie à la bourse, est-ce exact ?
Parr : « Oui, cela semble être exact. À ce moment, nous avons convenu qu’il s’agit de la meilleure façon d’assurer l’avenir de l’écurie et de ses 450 employés ».

Question : Franck songe-t-il à la retraite ?
Parr : « Non. La retraite ne figure pas à l’agenda de Frank. Et tous ceux qui connaissent Frank le savent très bien ».

Question : Y a-t-il des inquiétudes à propos de l’état de santé de Frank ?
Parr : « Non. Frank est en parfaite santé. »

Question : Le rôle de Toto Wolff, actionnaire depuis novembre 2009, va-t-il changer ?

Parr : « Toto est un administrateur indépendant et un actionnaire majeur de la compagnie. Il s’est déjà positionné comme un membre important de l’écurie et jouera un rôle majeur dans l’avenir ».

Question : Si Williams devient une entreprise privée, cela changera-t-il ses relations avec la FAI et la FOM ?
Parr : « L’écurie a toujours eu d’excellentes relations avec ses partenaires, la FIA et le détenteur de droits commerciaux de la F1. Cela ne changera pas, peu importe si la compagnie est privée ou publique ».

Question : L’équipe possède-t-elle un historique financier suffisamment solide pour soutenir une arrivée en bourse ?
Parr : « Oui, nous le croyons. La compagnie a toujours été administrée de façon correcte et droite. En dépit des conditions économiques difficiles des dernières années, nous avons généré des profits et des liquidités de nos opérations en 2008, 2009 et 2010. De plus, nous avons un budget entièrement bouclé et signé pour la saison 2011 ».