Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Les constructeurs automobiles devraient-ils ne fournir que des moteurs?

F1: Les constructeurs automobiles devraient-ils ne fournir que des moteurs?

Par ,

D’après GMM

Selon un ancien pilote de Formule 1 allemand, les constructeurs automobiles impliqués en Formule 1 devraient se cantonner à un rôle de motoriste.

Hans-Joachim Stuck, qui a couru en Grand Prix durant les années 70 et qui est actuellement un consultant chez Volkswagen, conseille aux constructeurs automobiles tels BMW et Mercedes-Benz de cesser de gaspiller des millions de dollars à concevoir des châssis et de se concentrer sur les moteurs.

Stuck, 58 ans, reconnaît les succès obtenus par BMW et Mercedes-Benz, mais croit qu’il est hasardeux d’investir des dizaines de millions de dollars quand le risque d’échec est si élevé.

McLaren-Mercedes figure au 5e rang du championnat cette année, Renault occupe la 7e position tandis que BMW-Sauber est en 8e place.

« Personne ne devrait dépenser 300 millions de dollars par année en Formule 1 et ne pas grimper une seule fois sur le podium. Mais c’est ce que nous vivons aujourd’hui, » a déclaré Stuck au magazine Bild.

« Je ne comprends pas pourquoi Mercedes et BMW continuent à fabriquer des châssis. Ils devraient se concentrer à ce qu’ils connaissent le mieux, c’est-à-dire concevoir et vendre leurs moteurs ».

Stuck ajoute que ce que fait Mercedes-Benz avec Brawn GP devait servir d’exemple à tous les autres constructeurs qui sont en F1.

« Mercedes est copropriétaire de l’écurie McLaren. Celle-ci est loin derrière cette année et coûte une fortune à Mercedes. En même temps, Norbert Haug (de Mercedes-Benz) vend ses moteurs à Brawn pour la somme de 10 millions d’euros. En fin de saison, Mercedes sera sacré champion du monde et fera même un peu de profit! » explique Stuck.

Entre-temps, en Espagne, le journal Marca revient à la charge avec cette rumeur qui indique que le sémillant Flavio Briatore pourrait acheter l’écurie de F1 Renault (basée à Enstone en Grande-Bretagne) et utiliser des moteurs Renault, produits à Viry-Châtillon en France.

Ceci permettrait à Renault de se retirer officiellement de la Formule 1 tout en conservant un pied en Grand Prix.


photo:René Fagnan - Auto123.com