Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Les gouvernements font une proposition pour que la F1 revienne à Montréal

F1: Les gouvernements font une proposition pour que la F1 revienne à Montréal

Par ,

D’après GMM et La Presse

Les différents paliers de gouvernements vont présenter une proposition au patron suprême de la F1, Bernie Ecclestone, afin de voir la Formule 1 revenir à Montréal dès 2010.

Le quotidien montréalais La Presse résume bien la situation.

« L'objectif est donc de faire en sorte que Bernie Ecclestone, qui deviendrait le seul promoteur du Grand Prix du Canada, soit satisfait de la proposition financière et qu'en même temps, il comprenne que Montréal est une étape marquante dans le milieu sélect de la Formule 1 et importante tant pour les constructeurs automobiles que pour sa propre entreprise, » peut-on lire dans La Presse.

« M. Ecclestone a eu écho de pressions de la part de plusieurs écuries de Formule 1 qui sont en faveur d'un retour de ce circuit automobile en Amérique du Nord, une vitrine majeure pour leur marché. De plus, les courses disputées la saison dernière dans de nouveaux pays ne semblent pas avoir toujours connu le succès financier et populaire escompté. »

Les gouvernements québécois, canadien la Ville de Montréal et Tourisme Montréal pourraient ainsi offrir l'équivalent de 15$ millions par année pendant cinq ans. De ce montant, 5$ millions proviendraient des gouvernements, 5$ millions de Tourisme Montréal, 3$ millions d'une enveloppe fédérale pour les manifestations de grande portée internationale et le reste venant de la métropole, sous forme surtout de services et d'amélioration des équipements.

En ce qui concerne le Grand Prix des États-Unis, la situation est beaucoup plus compliquée. Les dirigeants du célèbre « Brickyard » d’Indianapolis ont plutôt fort à faire avec la restructuration des conseils d’administration d’Indianapolis Motor Speedway suite aux départs de Tony George et de Joie Chitwood.

D’ailleurs, Chitwood, l’ancien directeur d’IMS, a déclaré à Autoweek ne pas avoir songé au retour de la F1 à Indianapolis « depuis fort longtemps ».


photo:Force India