Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1 : Les incidents de Fuji revisionnés

F1 : Les incidents de Fuji revisionnés

Par ,

D'après GMM

La FOA, dirigée par Bernie Ecclestone, a revisionné plusieurs vidéos des incidents du dernier grand prix du Japon, dont des images au ralenti, alors que les jugements des commissaires sportifs sont toujours contreversés.

Il est rapporté sur f1.com, le site officiel de la formule un, que tous les incidents impliquant les prétendants au titre mondial, Lewis Hamilton et Felipe Massa, ont "bénéficié d'une attention toute particulière".

Toutes les images visionnées, y compris les vues embarquées, portaient sur l'incident du premier virage qui a coûté une pénalité à Lewis Hamilton, l'accrochage qui a coûté la même sanction à Felipe Massa, et la collision avec Sebastien Bourdais qui a rapporté un point supplémentaire à Felipe Massa après la course.

Le journal The Guardian cite l'analyse du triple champion du monde Niki Lauda : "La chose qui me gêne le plus, c'est que les commissaires de course s'impliquent de plus en plus, voulant presque contrôler ce que font les pilotes".

La plupart des consultants pensent que la pénalité de Felipe Massa était juste, mais Niki Lauda s'interroge sur la sanction de Lewis Hamilton pour l'incident au premier virage avec Kimi Raikkonen.

"Tout ce qu'a fait Lewis, c'est de freiner tard dans le virage, ce qui est parfaitement autorisé," ajoute l'ex-pilote autrichien.

"Les commissaires de course ne devraient s'impliquer que lorsqu'il arrive un incident très sérieux."

Aussi très commentée, la pénalité de Sébastien Bourdais, alors que le pilote français sortait des puits, causant un tête à queue à la Ferrari de Felipe Massa.

"Bourdais était à l'intérieur, Massa à l'extérieur, et si Felipe Massa avait laissé 2 centimètres d'espace, ils seraient passés tous les deux," affirme Gerhard Berger, le directeur d'écurie de Sébastien Bourdais, selon racefreaks.nl.

Il ajoute : "C'est un fait de course, il n'est pas à attribuer à l'un ou l'autre. Deux voitures qui se touchent n'a rien de particulier dans le monde de la course."