Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Les Piquet remportent la victoire contre Renault

F1: Les Piquet remportent la victoire contre Renault

Par ,

L’écurie de Formule 1 Renault a accepté de payer une forte somme d’argent, de rembourser les frais encourus et de se rétracter publiquement suite aux accusations qu’elle a portées contre Nelson Piquet père et fils après le scandale de l’accident volontaire provoqué par Piquet fils au Grand Prix de Singapour en 2008.

Un an après l’accident, les Piquet avaient publiquement déclaré que Renault avait obligé Piquet fils à avoir cet accident destiné à provoquer l’intervention en piste de la Voiture de sécurité et ainsi aider son coéquipier Fernando Alonso à gagner la course.

Mais Renault F1 avait par la suite démenti les propos de la famille Piquet, accusant même les Piquet de faire du chantage pour que le fils conserve son poste de pilote la saison suivante.

La Haute Cour a donc pris sa décision et donne raison aux Piquet. Elle oblige Renault à payer des dommages et intérêts aux Brésiliens.

« Renault F1 Team s’est excusée auprès de la Haute Cour pour avoir diffamé mes deux clients », a déclaré Dominic Crossley, l’avocat de la famille des plaignants.

« Ils ont tous les deux été traités de manière épouvantable par Renault F1 lorsqu’ils ont révélé l’affaire. La carrière de Nelsinho a été considérablement raccourcie suite à tout cela. »

De son côté, Renault F1 a effectivement endossé la responsabilité de l’affaire et elle a présenté ses excuses à la famille Piquet. « Renault F1 avait annoncé que Nelson Piquet Jr et son père avaient fait de fausses accusations », a commenté Renault.

« Le Team concède que les allégations portées par Nelson Piquet Jr n’étaient pas fausses. Nous désirons nous excuser sincèrement auprès de Mr Nelson Piquet Jr et de son père pour la détresse et l’embarras causé par cette affaire. Afin de démontrer nos excuses et nos regrets, nous avons accepté de payer une importante somme d’argent en dommages et de rembourser les frais de justice, et nous sommes assurés que ces allégations ne seront jamais répétées. »