Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Les portes se ferment pour Jacques Villeneuve...

F1: Les portes se ferment pour Jacques Villeneuve...

Par ,

Le champion du monde de Formule 1 de 1997, le Québécois Jacques Villeneuve, voit ses chances d’acquérir une écurie de Formule 1 s’amenuiser à chaque jour. C’est une triste réalité.

Villeneuve, qui est actuellement en Europe, n’a pas voulu commenter toutes les rumeurs qui circulent.

Avec l’annonce de l’arrivée du géant mexicain des télécommunications, Telmex, et de deux de ses protégés, Sergio Lopez et Esteban Gutierrez, chez Sauber pour la saison prochaine, on ne peut que conclure que les portes de l’écurie helvétique sont définitivement fermées pour Villeneuve et ses associés.

Peter Sauber disposait cette saison d’un montant compensatoire de 90$ millions du Groupe BMW pour avoir rompu leur contrat avant terme. Mais cette somme ne sera pas disponible en 2011, ce qui n’a pas vraiment donné le choix à Sauber que d’accepter l’arrivée massive de dollars mexicains. La survie de son écurie en dépendait. Et cela ferme la porte à Jacques Villeneuve et ses investisseurs.

L’autre piste est celle de Toro Rosso, propriété du patron de Red Bull, Dietrich Mateschitz. Le milliardaire autrichien est disposé à vendre Toro Rosso, mais à son prix et à ses conditions. De plus, l’écurie de Faenza est désormais capable de concevoir et de construire sa propre monoplace, ce qui la rend totalement indépendante de Red Bull Racing, ce qui lui plaît bien.

Mais une source fiable de l’écurie italienne qu’Auto123.com a contacté, nous indique qu’il ne faut pas trop croire que Villeneuve va bientôt acheter l’écurie pour une somme d’environ 35$ millions, comme plusieurs médias le clament. « Je ne le crois pas. Je pense qu’il ne s’agit que de rumeurs qui ne sont pas sérieuses, » a déclaré notre interlocuteur.

Alors, que reste-il pour Villeneuve ?

Williams ? L’arrivée de Toto Wolff et de ses capitaux autrichiens a conforté l’avenir immédiat de l’écurie britannique qui recevra aussi une belle somme d’argent de la FOM en fin de saison.

Force India ? Vijay Mallya est solidement à la barre de cette écurie qui dispose du soutien discret de McLaren et de Mercedes-Benz.

Lotus ? Un autre riche homme d’affaires, Tony Fernandes, est aux commandes de cette équipe qui devrait employer les moteurs Renault la saison prochaine et des boîtes de vitesses Red Bull. Cette écurie progresse, et ne cherche pas d’investisseurs qui voudraient tout chambouler…

Virgin Racing ? Sir Richard Branson n’investit jamais de son argent dans ses projets. Il préfère refiler la facture à quelqu’un d’autre. Mais sa petite écurie n’a toujours pas trouvé de gros commanditaires. Le « Black Book in Formula 1 » estime son budget annuel à 50,3$ millions, ce qui est très peu. Villeneuve devra être très convaincant pour arriver à y investir.

Reste Hispania. La petite écurie est au bord du gouffre financier (budget annuel de 20,2$ millions) et ne survit que grâce à l’aide de Bernie Ecclestone. Villeneuve ne serait pas seul sur les rangs pour la racheter, car d’autres groupes, dont Stefan GP, sont prêts à investir dans cette écurie qui semble disposer d’un atout de taille : un accès aux châssis et moteurs Toyota 2010, à mettre au goût du jour.