Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Lotus Racing affronte Lotus Cars

F1: Lotus Racing affronte Lotus Cars

Par ,

Tout semble croire qu’un affrontement en justice aura lieu afin de déterminer à qui appartient l’appellation « Team Lotus ». Claudio Berro, le directeur de la compétition chez Lotus Cars, nous livre plus de détails.

Il y a de cela un peu plus d’un an, l’homme d’affaires malaisien Tony Fernandes créait son écurie de Formule 1 et obtenait la permission spéciale de l’appeler « Lotus Racing ». Cette écurie dispute le Championnat du monde de F1 cette saison.

En septembre, Fernandes a perdu cette licence. Il s’est alors tourné vers David Hunt afin d’acquérir les droits d’utilisation de « Team Lotus ». Hunt détenait ces droits depuis la mort de Colin Chapman, créateur de Lotus.

La licence a été retirée à Fernandes quand Lotus Motorsport a décidé de s’associer avec ART Grand Prix afin de courir en série GP2.

Pour Claudio Berro, directeur de compétition chez Lotus Cars, il y a trop de noms « Lotus » qui circulent.

« La situation est très claire et plusieurs communiqués de presse ont été publiés à ce sujet, » a-t-il expliqué au site 422race.com.

« Lotus Cars a accordé une licence à cette écurie (de Fernandes) pour l’utilisation du nom. Cette licence a été révoquée. L’écurie en question a donc décidé de son propre chef de rechercher un nouveau nom d’une personne qui croit en avoir les droits d’utilisation, et l’a acheté. Les tribunaux compétents jugeront si ce droit existe ou pas. Lotus Cars est la compagnie qui construit des voitures de route et de course, » de préciser Berro.

Berro a aussi parlé des chances de voir Lotus cars un jour monter en Formule 1 après un apprentissage en GP2.

« Ce n’est pas dans nos plans à ce moment. Comme je l’ai mentionné, la F1 exige des investissements énormes. Nous investissons toutes nos ressources dans la production de nouveaux modèles et nouveaux produits. Même si la FIA tente de réduire les coûts de la F1, cela restera cher. Je crois que si Lotus désire courir en F1, elle doit être au sommet et se battre contre les meilleures équipes. Pas tel qu’on le voit cette saison, » de préciser Berro.

« Mais honnêtement, je n’ai pas examiné la nouvelle réglementation F1, car nous ne songeons pas à la F1. Nous tentons d’avoir une bonne année 2011. Mais si la F1 devient accessible et si le timing est bon, alors nous verrons. Mais la décision revient aux actionnaires et au conseil d’administration, » de conclure Berro, ancien directeur de la compétition chez Ferrari, qui connaît trop bien le monde de la F1.