Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Luca di Montezemolo est pour la réduction des coûts mais avec plus de liberté

F1: Luca di Montezemolo est pour la réduction des coûts mais avec plus de liberté

Par ,

D'après GMM

Luca di Montezemolo insiste que Ferrari n'est pas opposé à la réduction des budgets en Formule Un.

Président de la marque italienne et président de la FOTA en 2009, Luca di Montezemolo était le principal rival face à Max Mosley, l'ancien président de la FIA.

Strictement opposé à la limitation de budget et publiquement prêt à retirer Ferrari de la F1 si la mesure était introduite, Montezemolo explique aux journalistes qu'il est ouvert à d'autres méthodes de réduction des coûts.

Il reste toujours opposé aux mesures actuelles, de l'interdiction des essais privés ou du développement des moteurs par exemple, ce qui "va à l'encontre de l'esprit de la Formule Un" selon ce que rapporte Auto Motor und Sport.

Au lieu de cela, et pour une limitation de budget, il serait mieux de limiter "le nombre de personnes (staff) et le nombre d'heures travaillées, et dans ces limites tout le monde peut faire ce qu'il veut," ajoute Luca di Montezemolo.

Après une seule saison, la FOTA a volontairement banni l'utilisation du système KERS pour 2010, mais Montezemolo clarifie que Ferrari n'était pas opposé à la technologie.

"Nous devons aussi penser à la consommation d'essence, à l'émission de CO2 et la récupération d'énergie. Le KERS était une bonne idée, c'est son application qui était mauvaise. Je suis pour une nouvelle formule moteur à partir de 2012 et le KERS doit être une partie intégrante du moteur, non pas un simple élément ajouté," conclut l'Italien.