Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Magny-Cours n'a pas dit son dernier mot pour le GP de France

F1: Magny-Cours n'a pas dit son dernier mot pour le GP de France

Par ,

Alors que la France devrait réapparaître sur le calendrier de la F1 en 2013, Guy Ligier vient soutenir le circuit de Magny-Cours.

Tout semble indiquer que le circuit Paul Ricard, au Castellet, accueille le retour du grand prix de France, avec notamment les appuis du Premier Ministre François Fillon, mais le circuit de Magny-Cours n'a pas dit son dernier mot.

Patrice Joly, président du Conseil général de la Nièvre, affirme posséder « toutes les infrastructures, les aménagements et l'expertise requise pour organiser l'événement ». Rappelons que Magny-Cours a accueilli le grand prix de France en 1991 et 2008.

Le circuit bénéficie notamment du soutien actif d'une figure emblématique du sport automobile français, Guy Ligier.

À 81 ans, l'ancien dirigeant-fondateur de l'écurie du même nom, est resté proche de Bernie Ecclestone, le grand décideur du calendrier de la F1.

Guy Ligier confirme dans le quotidien sportif L'Equipe : « J'essaie de donner un coup de main comme je peux. J'ai eu Bernie au téléphone plusieurs fois, à titre amical. Je lui ai demandé conseil, on a parlé de l'hôtellerie aux alentours… Il m'a dit, 'Guy, je te tiens au courant' ».

On sait que le gouvernement actuel est pressé de signer son contrat, mais le grand argentier de la F1 n'a pas les mêmes priorités.

Guy Ligier ajoute : « J'ai le sentiment que Bernie ne va rien signer avant de connaître le résultat de l'élection présidentielle. Je dis franchement ce que je ressens : ce n'est pas perdu pour Magny-Cours ».