Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1 Malaisie: Fernando Alonso vainqueur surprise (+résultats)

F1 Malaisie: Fernando Alonso vainqueur surprise (+résultats)

Par ,

Contre toute attente, c'est Fernando Alonso (Ferrari) qui a décroché la victoire au Grand Prix de Malaisie, devant un étonnant Sergio Perez (Sauber).

Les deux Latins ont profité de conditions météorologiques changeantes pour se faufiler à l’avant du peloton. Perez, le premier, est passé à la gomme pluie lorsque le ciel s’est déchaîné.

Au plus fort de la tempête, la course a même dû être arrêtée momentanément.

Le Mexicain – maintenant mêlé à des rumeurs de transfert chez Ferrari – aurait bien pu remporter ce Grand Prix, si ça n’avait été d’une erreur de sa part, alors qu’il appliquait de la pression sur Alonso.

Le champion du monde Sebastian Vettel (Red Bull) s’est accroché avec l’Indien Narain Karthikeyan (HRT), en se rabattant pour compléter le dépassement. La crevaison conséquente l’a privé des points de la quatrième place qu’il occupait alors.

À nouveau, les flèches d’argent ont éprouvé des difficultés : Michael Schumacher, parti troisième, a perdu des plumes dans une bataille avec Romain Grosjean (Lotus-Renault) et finalement pris le 10e rang. Nico Rosberg n’est que 13e. Chez Mercedes, on est d'accord pour dire qu'il faut trouver une manière de convertir leur bonne forme en qualifications en résultats en course.

Vainqueur en Australie, et pourtant réputé doué pour ce genre de conditions, Jenson Button (McLaren) a dû endurer une course pénible, finissant 14e.

Dans les points, on retrouve également un Mark Webber (Red Bull) revigoré, un Kimi Räikkönen (Lotus-Renault) en pleine forme – il a signé le meilleur tour –, un Bruno Senna (Williams-Renault) qui concrétise la bonne forme de son équipe et des Paul di Resta (Force India-Mercedes), Jean-Éric Vergne (Toro Rosso-Ferrari) et Nico Hulkenberg (Force India-Mercedes) soulagés de s’inscrire au tableau du classement.

Même s’il mène maintenant le classement des pilotes, Alonso s’entend avec tout le monde chez Ferrari pour dire que les problèmes de la Scuderia sont loin d’être réglés.



Résultats de la course – Grand Prix de Malaisie 2012 (Sepang International Circuit)

1 - Fernando Alonso (Ferrari F2012) - 56 tours en 2h44min51,812s
2 - Sergio Perez (Sauber C31-Ferrari) - 2,263s
3 - Lewis Hamilton (McLaren MP4/27-Mercedes) - 14,591s
4 - Mark Webber (Red Bull RB8-Renault) - 17,688s
5 - Kimi Räikkönen (Lotus E20-Renault) - 29,456s
6 - Bruno Senna (Williams FW34-Renault) - 37,667s
7 - Paul Di Resta (Force India VJM05-Mercedes) - 44,412s
8 - Jean Eric Vergne (Toro Rosso STR7-Ferrari) - 46,985s
9 - Nico Hulkenberg (Force India VJM05-Mercedes) - 47,892s
10 - Michael Schumacher (Mercedes MGP W03) - 49,996s
11 - Sebastian Vettel (Red Bull RB8-Renault) - 1min15.527s
12 - Daniel Ricciardo (Toro Rosso STR7-Ferrari) - 1min16.800s
13 - Nico Hulkenberg (Force India VJM05-Mercedes) - 1min18,500s
14 - Jenson Button (McLaren MP4/27-Mercedes) - 1min19,700s
15 - Felipe Massa (Ferrari F2012) - 1min39,300s
16 - Vitaly Petrov (Caterham CT01-Renault) - 1 tour
17 - Timo Glock (Marussia MR01-Cosworth) - 1 tour
18 - Heikki Kovalainen (Caterham CT01-Renault) - 1 tour
19 - Pastor Maldonado (Williams FW34-Renault) - 2 tours
20 - Charles Pic (Marussia MR01-Cosworth) - 2 tours
21 - Narain Karthikeyan (HRT F112-Cosworth) - 2 tours
22 - Pedro De La Rosa (HRT F112-Cosworth) - 2 tours

Tour le plus rapide par Kimi Räikkönen (Lotus E20-Renault) en 1min40,722s

Abandons
46° tour - Kamui Kobayashi (Sauber C31-Ferrari)
3° tour - Romain Grosjean (Lotus E20-Renault)

Championnats des pilotes
1. Alonso 35; 2. Hamilton 30; 3. Button 25; 4. Webber 24; 5. Perez 22; 6. Vettel 18; 7. Raikkonen 16; 8. Senna 8; 9. Kobayashi 8; 10. Di Resta 7; 11. Vergne 4; 12. Hulkenberg 2; 13. Ricciardo 2; 14. Schumacher 1.

Championnats des constructeurs
1. McLaren-Mercedes 55; 2. Red Bull-Renault 42; 3. Ferrari 35; 4. Sauber-Ferrari 30; 5. Lotus-Renault 16; 6. Force India-Mercedes 9; 7. Williams-Renault 8; 8. Toro Rosso-Ferrari 6; 9. Mercedes 1.

Sources: Autosport.com, ItaliaRacing.net