Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: McLaren Electronics explique les ennuis d'ECU de Mark Webber

F1: McLaren Electronics explique les ennuis d'ECU de Mark Webber

Par ,

McLaren Electronics Systems, une compagnie du Groupe McLaren, a publié mardi après-midi un communiqué de presse qui explique les ennuis qui ont touché la centrale de gestion électronique (ECU) de la Red Bull RB9 de Mark Webber au Grand Prix d’Australie dimanche dernier.

Le communiqué de presse indique que:

« Une nouvelle centrale de gestion électrique (ECU) est utilisée en 2013 et installée dans toutes les voitures de Formule 1 ayant participé au récent Grand Prix d’Australie.

Cette centrale électronique gère le fonctionnement des moteur V8 de 2,4 litres cette saison, et gérera celui des nouveaux V6 turbos hybrides qui seront utilisés à partir de 2014.

McLaren F1 ECU
Nouveau boîtier de gestion TAG-320. (Photo: McLaren Electronic Systems)

Fourni par McLaren Electronics Systems, la nouvelle centrale a été employée pour la première fois par les écuries au cours des essais hivernaux, six semaines avant la première course de la saison tenue à Melbourne.

Cette nouvelle centrale remplace la précédente qui fut employée sans ennui depuis qu’elle fut imposée par la FIA en 2008.

Une centrale contient des milliers de composantes et des milliers de soudures, de connexions et des centaines de milliers de lignes de programmation dans son logiciel. C’est une composante extrêmement complexe qui gère le fonctionnement du groupe motopropulseur, le DRS (dispositif de réduction de la traînée), et agit comme enregistreur principal des signes vitaux de la voiture.

Tous les ECU ont fonctionné sans ennui à Melbourne. Par contre, il y a eu un problème lié au logiciel avant le départ, et cela a signifié que le système de transmission de données du garage Red Bull, lié à la voiture de Mark Webber, dû être redémarré durant le tour de formation.

Ceci a perturbé les préparations à la course de Red Bull. Nous nous en excusons à Mark et toute l’écurie. Nous travaillons ensemble afin que cela ne se reproduise plus. »