Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: McLaren en faveur du retour du turbo et du KERS

F1: McLaren en faveur du retour du turbo et du KERS

Par ,

D’après Formula1.com

Durant la traditionnelle interview téléphonique du mercredi avec l’écurie McLaren, l’ingénieur Tom Goss, concepteur en chef de la MP4-25, a parlé de l’avenir de la Formule 1.

Goss a surtout parlé du retour possible des moteurs turbos en F1 et du KERS, le dispositif de récupération d’énergie cinétique.

Depuis quatre ans, les moteurs de F1 sont obligatoirement des V8 de 2,4 litres qui sont limités à 18 000 tours-minute. Mais on murmure que les moteurs turbos, bannis de la F1 depuis la fin de la saison 1988, pourraient être de retour en Grand Prix.

« À propos des moteurs de 2013, je crois que la F1 doit progresser et entrer dans le monde de l’économie de carburant, » de dire Goss.

« Nous (McLaren) appuyons les efforts réalisés par le Groupe de travail sur les moteurs et la FOTA pour aller dans cette direction. Le moteur V8 est un peu dépassé, et je crois que nous devons aller vers des moteurs turbos et le KERS ».

Goss ajoute : « La F1 doit adopter une réglementation moteur qui associe haute performance et économie de carburant. Nous allons donc dans le bonne direction et nous soutenons ces efforts ».

On murmure aussi que le KERS pourrait faire un retour en F1 en 2013, sinon avant.

« Nous avons appris beaucoup de choses en utilisant notre KERS la saison passée, » d’ajouter Gass.

« Mais dans ce nouveau contexte de réduction des coûts, la meilleure chose à faire est de limiter les coûts liés au KERS, car ceux-ci pourraient augmenter de façon significative. On peut arriver à réduire les coûts tout en augmentant la puissance ».

On parle que le KERS pourrait même faire un retour dès la saison prochaine. Goss précise être en faveur du retour de la technologie hybride en F1, mais ajoute qu’on doit vite prendre une décision.

« Il commence à se faire tard pour l’employer la saison prochaine. Nous comprenons que nous devons employer le KERS afin de faire le pont avec la voiture de série. C’est le temps de revenir à la technologie hybride. Nous respecterons ce que la FIA et la FOTA décideront de faire, » de conclure Goss.