Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: McLaren n'aurait pas demandé de surveiller Max Mosley

F1: McLaren n'aurait pas demandé de surveiller Max Mosley

Par ,

Par GMM

Le tabloïde britannique News of the World nie que l'écurie McLaren soit le commanditaire de la surveillance effectuée sur le président de la FIA, Max Mosley.

Radovan Novak, le patron de l'association automobile Tchèque, a récemment insinué que la surveillance pouvait avoir été commandée par des responsables de l'écurie de Formule 1 McLaren, en représailles à son exclusion du championnat 2007.

Le patron de McLaren, Ron Dennis, a réfuté ces accusations avec véhémence. Aujourd'hui, un responsable du groupe média News Group, qui publie News of the World, a démenti que McLaren était le commanditaire de la surveillance.

« Je n'ai jamais entendu parler d'une autre source que celle qui a effectué la surveillance. Cette surveillance a été effectuée parce que la personne qui l'a effectuée y a vu une occasion de faire un coup, » déclare de responsable du journal dans les colonnes du Times, un autre quotidien publié par l'empire News Group de Robert Murdoch.

« À aucun moment je n'ai constaté d'évidence pouvant lier cette surveillance à un individu ou à un groupe impliqués dans le sport automobile ».