Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1-NASCAR: Une autre farce à Indianapolis

F1-NASCAR: Une autre farce à Indianapolis

Par ,

D'après GMM

Trois ans après le fiasco du Grand Prix des États-Unis de Formule 1 à Indianapolis, un autre manufacturier de pneus, cette fois Goodyear, qui fait piètre figure sur le célèbre Brickyard américain...

On se souvient qu'en juin 2005, les pneus Michelin de Formule 1 avaient eu du mal à encaisser les énormes contraintes générés par le passage des monoplaces sur le « banking » de l'ovale d'Indianapolis. Ne pouvant assurer la sécurité des pilotes, Michelin leur avait déconseillé de participer à la course. Ainsi, seules les 6 voitures chaussées en Bridgestone avaient participé à l'épreuve.

Hier, la même chose s'est reproduite lors de la course de la série Coupe Sprint de NASCAR. Goodyear s'est vite aperçu que ses pneus ne pouvaient tenir le rythme élevé. NASCAR a donc décidé de neutraliser la course à tous les 10 à 12 tours pour permettre aux pilotes de changer de pneus.

Après seulement quelques tours, les pneus Goodyear étaient usés à la corde, laissant apparaître la toile de la carcasse.

Ce simulacre de course n'a pas vraiment plu aux amateurs.

Par contre, en 2005, la FIA avait vite fait publiquement porter le blâme à Michelin, ce qui a provoqué l'ire des dirigeants de la compagnie française qui s'était ensuite retirée de la F1.

Mais hier, personne, pas un chef d'équipe ni un dirigeant de NASCAR, n'a voulu faire porter le blâme à Goodyear. Autre série, autres moeurs.