Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Pastor Maldonado sévèrement pénalisé pour l'accrochage avec Gutiérrez

F1: Pastor Maldonado sévèrement pénalisé pour l'accrochage avec Gutiérrez

Par ,

Le Vénézuélien Pastor Maldonado, de l’écurie de Formule 1 Lotus, a été sévèrement pénalisé pour avoir accroché la Sauber d’Esteban Gutiérrez durant le Grand Prix de Bahreïn dimanche.

Au 41e tour de l’épreuve, après son changement de pneus, Maldonado a mis les gaz à son retour en piste et n’a pas hésité une seule seconde pour plonger à l’intérieur de la Sauber de Gutiérrez au point de corde du virage 1.

Gutiérrez, qui était en course, n’a jamais vu, ou ne s’est jamais méfié de la Lotus à sa droite. Les roues se sont touchées, expédiant la Sauber dans un terrifiant tonneau sur l’asphalte.

Maldonado-Gutierrez collision
La collision Maldonado-Gutiérrez (Capture d'écran FOM)

La Lotus n’a pas été endommagée et Maldonado a poursuivi sa course et a croisé l’arrivée en 14e position.

Le Vénézuélien s’est vu imposer une pénalité de 10 secondes à purger dans les puits.

Toutefois, après la course, les commissaires ont décidé de lui imposer une sanction de cinq places sur la grille de départ au prochain Grand Prix de Chine, et lui ont infligé trois points de pénalité sur sa super licence.

Pourtant, après la course, Maldonado déclarait ne pas bien comprendre comment l’accident était survenu.

« Nous devons regarder la vidéo de ce qui s’est produit, car Esteban semblait être hors trajectoire lorsqu’il a négocié le virage 1. Peut-être a-t-il raté son freinage ? Je ne sais pas. Je me suis donc retrouvé dans le virage 1, sans échappatoire », de raconter Maldonado.

« C’est évidemment difficile à comprendre. De plus, je sortais des stands avec des pneus froids. Je crois qu’il a été très malchanceux. Je suis content qu’il soit vite sorti de sa voiture », de terminer Maldonado.

En dépit de la force de l’impact, Gutiérrez s’est extirpé lui-même de sa Sauber passablement amochée par le tonneau. Il fut admis au centre médical et ne souffrait heureusement d’aucune blessure.