Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Patron de Lotus, Éric Boullier encense Kimi Räikkönen

F1: Patron de Lotus, Éric Boullier encense Kimi Räikkönen

Par ,

Patron de Lotus, Éric Boullier a encensé son pilote finlandais, Kimi Räikkönen, et lui donne une note parfaite de 10 sur 10 pour sa première moitié de saison.

« Nous sommes en Formule 1 pour gagner, et la victoire de Kimi lors de la première course à Melbourne fut un moment vraiment spécial pour l’équipe, » de dire Boullier dans une interview publiée par Lotus.

« Je donne à Kimi une note de 10 sur 10. Il a accompli un travail fantastique depuis le tout début de la saison et sa performance d’avoir accumulé 27 points consécutifs parle d’elle-même. Peu importe ce qui arrive, il est toujours là. Nous l’avons encore vu lors des derniers tours à Monaco. Il joue un rôle important à pousser l’équipe à se surpasser, et avoir un personnage si particulier dans l’équipe procure des avantages », de dire Boullier.

F1 Lotus E21 Kimi Raikkonen
Kimi Räikkönen, Lotus E21. (Photo: WRi2)

Une progression nette depuis l’an dernier

« Nous avons terminé 8 fois sur le podium en 10 courses jusqu’ici. C’est une superbe performance de l’équipe et cela démontre à quel point nous avons progressé depuis l’an dernier. Évidemment, il y a trois courses, Monaco, Montréal et Silverstone, où nous aurions pu compter plus de points. Mais l’important est que nous avons compris de ces petites baisses de performance pour rebondir et nous battre pour la victoire au Nürburgring et à Budapest », a-t-il ajouté.

L’ancien ingénieur de l’écurie DAMS a aussi parlé des performances de son autre pilote, le Français Romain Grosjean.

« Pour Romain, le début de saison fut plus difficile. Il arrivait d’une saison 2012 éprouvante et cela lui a peut-être pris un peu de temps à prendre ses marques et à donner le meilleur de lui-même », d’expliquer Boullier.

« Cela m’a fait réellement plaisir de constater que Romain avait appris de ses erreurs et qu’il a commencé à performer comme nous savions qu’il pouvait le faire. En Allemagne et en Hongrie, il a connu deux week-ends irréprochables et cela devrait être désormais sa référence. Il sait que s’il désire gagner des courses et se battre pour le titre, il doit impérativement livrer ce niveau de performance à chaque Grand Prix. S’il peut maintenir ce niveau élevé de performance, Romain sera un candidat au titre mondial. J’en suis convaincu », de terminer Boullier.