Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Pirelli accuse Red Bull d'utiliser des réglages excessifs

F1: Pirelli accuse Red Bull d'utiliser des réglages excessifs

Par ,

D'après GMM

Il y avait de l'électricité dans l'air au circuit de Spa-Francorchamps le week-end dernier suite à une confrontation mettant aux prises Pirelli et l'écurie de Formule 1 Red Bull Racing à propos du bullage des pneus.

Paul Hembery, directeur de la compétition chez Pirelli, aurait eu une discussion animée avec Sebastian Vettel après que ce dernier, et son coéquipier Mark Webber, aient été avertis qu'ils ne pourraient pas prendre le départ avec des pneus neufs.

Red Bull Racing prétextait que les cloques apparues sur leurs pneus lors de la 3e manche de qualification constituaient un problème de sécurité. Ce à quoi Hembery a répondu que ce phénomène était la cause d'une faute de la part de l'écurie.

(Photo: WRI2)

« J'ai franchement été soulagé de constater que nos deux pilotes étaient sains et saufs à la fin du Grand Prix, » de dire Adrian Newey à la BBC à la fin de la course.

Der Spiegel cite un porte-parole de Pirelli déclarer que le manufacturier de pneus « devrait songer » à considérer si les arguments de sécurité avancés par Red Bull représentaient un cas de diffamation.

« Si Red Bull avait fait comme tout le monde (et suivi) nos spécifications, ils n’auraient jamais connu de problèmes, » de préciser le porte-parole.

Dans son communiqué de presse d'après-course, Pirelli a indiqué que le problème de bullage « était une conséquence de certains réglages », assurément une combinaison de pressions de pneus et de carrossage négatif.

« Nous croyons fermement que ce phénomène ne se répétera pas, à condition de suivre nos recommandations normales, » de dire Hembery qui souligne que le bullage n'a « jamais représenté une source de danger ».

Martin Whitmarsh, patron de McLaren, est d'accord à dire que Red Bull est allée un peu trop loin.

« Cela concerne la sécurité des pilotes. Nous perdons un peu de performance, mais c'est pour la sécurité. D'autres écuries n'ont pas la même attitude, » de dire Whitmarsh au magazine Auto Motor und Sport.