Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Pirelli veut dire dépassements pour Fernando Alonso et Mark Webber

F1: Pirelli veut dire dépassements pour Fernando Alonso et Mark Webber

Par ,

D'après GMM

Oubliez les ailerons arrière mobiles et le KERS, les pneus Pirelli vont créer le spectacle et les dépassements en 2011.

C'est la vision de Fernando Alonso après tous les essais de pneus qu'il a effectués et l'Espagnol parie que Pirelli aura un véritable impact sur la saison à venir.

« Rien d'autre ne contribuera davantage aux dépassements, car lorsque l'on chausse les nouveaux pneus, on peut se retrouver six secondes (au tour) plus rapide que ceux qui n'ont pas encore changé », explique le double champion du monde à Diario Sport.

Mark Webber approuve mais se demande si cela rendra automatiquement les grands prix plus excitants.

« Je pense qu'il y aura davantage de dépassements. Avec les différentes stratégies il y aura des énormes différences de vitesse entre les voitures. Mais cela peut faire qu'une voiture dépasse facilement puis disparaisse, donc je ne sais pas si ce sera si spectaculaire », indique le pilote Red Bull à Auto Motor und Sport.

Paul Hembery minimise les spéculations que l'usure des pneus sera si forte que certains pilotes devront effectuer cinq arrêts par course.

« Non, trois sera le maximum, et deux (changements) dans la plupart des cas », affirme le responsable de la compétition chez Pirelli, dans le journal El Pais.

Paul Hembery explique également que l'usure plus rapide des pneus lors des essais en Espagne est due à une température basse et à un revêtement peu adhérent.

Il annonce : « Lorsque nous irons sur des circuits avec de fortes températures et une trajectoire plus adhérente, les performances des gommes dures et tendres vont énormément évoluer ».

Cependant Fernando Alonso prévient qu'il ne faut pas non plus s'attendre à des batailles roues contre roues dans la course au championnat 2011.

Le pilote Ferrari indique à l'agence EFE : « De par mon expérience, je crois qu'il y aura plus de dépassements, mais ce ne sera pas à chaque virage non plus. Il sera plus facile de dépasser une voiture plus lente, mais entre les quatre voitures de tête, la difficulté sera la même qu'auparavant ».