Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Red Bull se réunit au sujet de l'incident turc, mais des faits demeurent troublants

F1: Red Bull se réunit au sujet de l'incident turc, mais des faits demeurent troublants

Par ,

D'après GMM

Grande réunion au quartier général de Red Bull avec Mark Webber et Sebastian Vettel pour tirer un trait sur l'affaire turque.

La réunion arrive après que plusieurs éléments nouveaux relatifs à l'accrochage des deux RB6 émergent.

Sebastian Vettel (Photo by Mark Thompson/Getty Images)

Tandis que plusieurs personnes clés de l'équipe pointaient Mark Webber du doigt comme responsable du désastre, le nouveau bouc émissaire pourrait bien être son ingénieur de course Ciaron Pilbeam.

Sévèrement critiqué par le Dr Helmut Marko, Auto Motor und Sport rapporte que non seulement Ciaron Pilbeam n'a pas transmis l'information sur la charge de Sebastian Vettel, mais en fait a dit à Mark Webber d'utiliser le bouton de dépassement pour contrer son attaque.

Red Bull indique que, contrairement à Sebastian Vettel, Mark Webber était passé en mode économie de carburant et qu'il souffrait avec ses pneus au moment du dépassement.

Christian Horner révèle également, dans les quotidiens britanniques The Independent, the Mirror et The Telegraph, que Mark Webber avait demandé à l'équipe de conseiller à Sebastian Vettel de baisser son rythme dans le tour précédant l'accident. Le patron de l'équipe Red Bull explique "Il était impossible de le faire car les McLaren étaient juste derrière."

Dr Helmut Marko déclare au journal Bild : "Mark avait prévenu par radio qu'il avait des problèmes et était lent."

L'arrêt aux puits de l'Autralien était lent également et après la course, en demandant des explications, Mark Webber ironisait avec les mécaniciens "vous mettiez de l'essence, j'imagine".

Selon plusieurs sources allemandes, des vidéos existent de Christian Horner marmonnant "Passe !" au moment où Sebastian Vettel entame le dépassement sur son équipier.

Pour Niki Lauda, cela ne fait aucun doute que Sebastian Vettel est le pilote numéro 1 de l'équipe.

Sur le site internet allemand spox.com, le triple champion du monde déclare : "Quiconque pensait déjà que Webber est le numéro deux était bien informé. C'est uniquement parce que l'équipe a voulu influencer le résultat de la course que c'est devenu le bazar."

Red Bull insiste que Mark Webber et Sebastian Vettel sont traités également, mais Dr Helmut Marko a déclaré que de nommer un numéro un serait stratégiquement "plus facile, mais ce n'est pas l'esprit de notre équipe".

Niki Lauda ajoute : "Du point de vue de l'équipe, Webber est responsable (de l'accrochage), car ils voulaient que Vettel passe. Mais ce serait une consigne d'équipe et ce n'est pas autorisé".

L'Autrichien pointe aussi la difficulté pour l'équipe avec Sebastian Vettel apparent favori et Mark Webber qui mène au championnat avec 15 points d'avance.

"Il serait logique pour l'équipe de se concentrer sur un pilote, et habituellement c'est celui qui est en tête," indique Niki Lauda.

Sur sa page Twitter, Mark Webber écrivait mercredi : "Merci à tous pour votre soutien. Le sport est incroyable parfois, mais c'est pourquoi on l'aime ! En avant pour le Canada."