Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Renault dévoile les raisons de l'incendie subi en Hongrie

F1: Renault dévoile les raisons de l'incendie subi en Hongrie

Par ,

James Allison, directeur technique de l’écurie de Formule 1 Lotus Renault GP, a expliqué pourquoi la R31 de Nick Heidfeld avait pris feu durant le Grand Prix de Hongrie le week-end dernier.

Les images vidéo montrent les étincelles émanant du côté gauche de la voiture de Heidfeld durant son arrêt aux puits. Le ponton gauche a pris feu lorsqu’il a démarré. Nick a immobilisé sa voiture à la sortie des stands et a sauté du cockpit. Il s’en est suivi une petite explosion et les officiels ont pris un peu de temps à venir à bout du brasier.

Allison a précisé que l’écurie avait dû éliminer de sa flotte le châssis 04, trop endommagé. Il donne ici les explications.

« Nous utilisons une cartographie différente en qualification, ce qui augmente la température des échappements, plus qu’à la normale. Nous croyons que cette température très élevée a causé une fêlure dans la tubulure d’échappement, » de dire Allison.

« Nous croyons ensuite que cette fêlure s’est propagée durant les tours menant à l’arrêt. Nick a dû s’arrêter avec un échappement endommagé. Cet arrêt a été plus long que prévu. Le moteur a été maintenu à haut régime durant 6,3 secondes en attendant que le changement de pneus soit terminé, » ajoute-t-il.

« Dans ces conditions, un surplus d’essence se retrouve inexorablement dans les échappements et leur température grimpe de 100°C par seconde. Ceci a gravement endommagé l’échappement fêlé et produit des flammes sous la carrosserie ».

Allison a aussi expliqué pourquoi il y avait eu une explosion dans le ponton.

« C’est la bouteille d’air comprimé, située dans le ponton et qui alimente les soupapes pneumatiques du moteur, qui a explosé. Elle a surchauffé dans l’incendie et cédé, » de dire le directeur technique.