Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Résumé équipe par équipe du Grand Prix de France

F1: Résumé équipe par équipe du Grand Prix de France

Par ,

D'après GMM

FERRARI
Kimi Raikkonen aurait gagné de la pole, mais, ultimement, il a eu de la chance de ramener une voiture à l'échappement brisé à la seconde place alors que Ferrari a complètement dominé ce Grand Prix en l'absence des McLaren pénalisées.

Le gagnant, Felipe Massa, devient le premier Brésilien à mener le Championnat du Monde depuis le légendaire Ayrton Senna en 1993. Il a toutefois admis qu'il lui aurait été difficile de vaincre son coéquipier si celui-ci n'avait pas connu d'ennuis.

TOYOTA
Jarno Trulli a réussi à maintenir la McLaren d'Heikki Kovalainen pour réaliser un podium pour l'équipe Toyota. Cette troisième place constitue le plus bel hommage que l'Italien pouvait faire au défunt propriétaire d'équipe Ove Andersson alors que Toyota n'avait pas eu de podium depuis maintenant deux ans.

Timo Glock a eu du mal à conduire sa voiture aujourd'hui et il termine loin derrière, en 11e place.

MCLAREN-MERCEDES
Comme à Montréal, la course de Lewis Hamilton a été ternie par une pénalité à Magny-Cours alors que les Directeurs de Course l'ont condamné à un passage aux puits forcé pour avoir dépassé Sebastian Vettel (Toro Rosso) en court-circuitant une chicane. Il était par ailleurs furieux, jugeant, tout comme Haug et Dennis, ses patrons de chez Mercedes et McLaren, la pénalité injustifiée. Hamilton a donc terminé 10e et est à 10 points de Massa, le nouveau meneur au championnat.

Heikki Kovalainen s'est pour sa part bien repris après sa propre pénalité - pour avoir gêné Webber en qualifications samedi - en revenant de la 10e à la 4e position à l'arrivée. Il est d'ailleurs passé bien près de dépasser Trulli dans les derniers virages de la course pour l'obtention de la dernière place disponible sur le podium.

BMW-SAUBER
La cinquième place de Robert Kubica très loin de Trulli et Kovalainen lui fait perdre la tête du Championnat du monde en France. « Nous devons maintenant trouver ce qui n'a pas fonctionné pour nous ici et améliorer ces composantes », a résumé le vainqueur de Montréal.

Nick Heidfeld n'a pas fait mieux que le 13e temps, à plus de 30 secondes de son coéquipier. Il a pour seul accomplissement de ne pas s'être fait prendre un tour, même si c'est passé bien près.

RED-BULL-RENAULT
Avec les deux voitures Renault derrière lui, Mark Webber a été la première voiture du manufacturier à franchir la ligne d'arrivée, en sixième place. Il est toutefois passé bien près de perdre sa place au profit d'Alonso. « Sa stratégie [à Alonso] ne semble pas avoir fonctionné comme il le voulait, ce qui est bien pour nous », a résumé Webber après la course.

David Coulthard a pour sa part rallié l'arrivée huit secondes derrière Alonso, en neuvième place. Il ne récolte donc aucun point en France.

RENAULT
Le meilleur résultat de sa jeune carrière pour Nelson Piquet qui ramène la première des deux Renault en 7e place. Il récolte ainsi ses premiers points en F1. « C'est la première fois que je ne connais pas de problème », a expliqué Piquet.

Alonso est parti de la 3e position, mais il a perdu plusieurs positions dès le départ et Piquet l'a dépassé suite à une erreur. « Je n'ai jamais réussi à retrouver le rythme que j'avais hier », a dit simplement Alonso.