Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Revue de la saison 2012 - Mercedes AMG

F1: Revue de la saison 2012 - Mercedes AMG

Par ,

L'écurie de Formule 1 Mercedes AMG a commencé la saison 2012 de la meilleure façon possible, avec une victoire pour Nico Rosberg en Chine. Munie d'un dispositif appelé double DRS, la Mercedes W03 semblait alors être LA voiture à battre cette saison. Ce ne fut pas le cas...

Regardons les chiffres. L'écurie a terminé la saison 2012 avec une récolte de 142 points. Toutefois, 106 de ces points ont été comptés durant les 11 premières courses de la saison (pour une moyenne de 9,6 points par course). Puis, ce fut le désastre, avec seulement 36 points amassés durant les neuf courses suivantes, pour une moyenne de 4 points par épreuve.

Mercedes AMG F1 2012
Nico Rosberg (Photo: Mercedes AMG)

Une fois la saison terminée, le directeur général de Mercedes AMG, Ross Brawn, a admis que d'avoir consacré autant de temps et d'énergie au double DRS fut une erreur.

Cette admission est quand même vraiment surprenante quand on considère la force du département d'ingénierie de l'écurie qui compte des gens expérimentés tels Bob Bell, Geoff Willis, Aldo Costa et Loïc Bigois

Nico Rosberg
9e au Championnat des pilotes avec 93 points
Meilleur résultat en qualification: 1er (une fois en Chine)
Meilleur résultat en course: 1er (une fois en Chine) 2 podiums
3 abandons (dans les 6 dernières courses)

Michael Schumacher
13e au Championnat des pilotes avec 49 points
Meilleur résultat en qualification: 2e (une fois en Chine)
Meilleur résultat en course: 3e (une fois à Valencia) 1 podium
7 abandons (dont 4 fois durant les 7 premières courses)

Mercedes AMG F1 2012
Michael Schumacher (Photo: Mercedes AMG)

À sa septième saison en F1, Nico Rosberg a finalement remporté sa première pôle position et sa première victoire en Chine. Puis, l'écurie est inexplicablement entrée dans une phase de mauvais résultats, et Rosberg a eu bien du mal à terminer dans les points de façon régulière. À certaines occasions, le pauvre Nico en était réduit à se battre contre les Toro Rosso et les Caterham.

L'an prochain, son coéquipier sera le redoutable Lewis Hamilton (qu'il connaît depuis le karting). Nul doute que Rosberg devra se cracher dans les mains.

Ironiquement, Ross Brawn a admis du bout des lèvres que c'est l'indécision de Michael Schumacher quant à son avenir qui l'a forcé à recruter Hamilton. L'équipe avait absolument besoin d'un pilote de pointe pour 2013, et Hamilton possédait le CV parfait. Et son arrivée a poussé Schumacher à la retraite.

Le septuple champion du monde a toutefois connu une saison fort éprouvante. Il a terminé une course sur le podium, mais il a connu toutes sortes d'ennuis. Il a abandonné à quatre reprises lors des sept premiers Grand Prix, et a inexplicablement percuté l'arrière des voitures de Bruno Senna en Espagne et de Jean-Éric Vergne à Singapour. Il a pris sa retraite, pour de bon cette fois.