Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1 : Robert Wickens est nommé pilote de réserve pour Marussia Virgin Racing

F1 : Robert Wickens est nommé pilote de réserve pour Marussia Virgin Racing

Par ,

Marussia Virgin Racing a annoncé vendredi la nomination du Canadien Robert Wickens à titre de pilote de réserve pour l'équipe de Formule 1 qui dispute sa deuxième saison de compétition dans le Championnat du monde de Formule Un.

Le pilote de 22 ans originaire de Toronto - qui participe actuellement en Série Formule Renault 3,5 européenne - sera présent le week-end prochain au Grand Prix du Canada à compter de vendredi 10 juin jusqu'au dimanche 12 juin, dans un rôle de soutien au pilote allemand Timo Glock et au Belge Jérôme d'Ambrosio.

De retour au Canada plus tôt cette semaine, Wickens a pris un moment pour s'entretenir sur sa récente nomination en Formule 1. Il devient le premier pilote canadien à être associé à une équipe de Formule 1 depuis que Jacques Villeneuve a quitté la F1 en 2006.

Robert Wickens (Photo: Renault Sport)

Q : Félicitations pour ta nomination avec Marussia Virgin Racing ! Tu es parti pour l'Europe en 2008 afin de faire tes classes en championnats de promotion avec comme objectif d'atteindre la Formule 1. Qu'est-ce que l'annonce d'aujourd'hui représente pour toi ?


Robert Wickens:
« Je suis très reconnaissant à Marussia Virgin Racing de l'occasion qui m'est offerte de me joindre à eux comme pilote officiel de réserve. C'est un privilège fantastique de participer au travail d'une équipe de Formule 1. Cette promotion me permet de franchir une autre étape qui mènera à la réalisation de mon objectif : celui de devenir un pilote de Formule 1. »

Q : Est-ce que tu peux nous expliquer quel est ton rôle exact de pilote de réserve, et dans quelle mesure cela te rapproche-t-il d'être un membre à part entière au sein de l'équipe Marussia Virgin Racing ?


Robert Wickens: « Une équipe peut avoir un certain nombre de pilotes de réserve qui sont en attente au cas où celle-ci aurait besoin de quelqu'un pour remplacer un des pilotes attitrés. En ce moment, la possibilité d'être présent aux Grands Prix comme membre de l'équipe, et de côtoyer les pilotes va s'avérer une fantastique occasion de parfaire mon apprentissage.

« Tu veux absorber le maximum d'information venant des ingénieurs et des pilotes. Il va sans dire que je veux saisir l'opportunité de piloter une Formule Un, mais d'ici ce temps, je vais utiliser cette expérience pour devenir un membre utile de Marussia Virgin Racing. »

Q : Tu es parrainé par Marussia Motors pour la saison 2011 en Série Formule Renault 3,5, et ta voiture dans l'équipe Carlin est peinte aux couleurs de Marussia Virgin Racing. Est-ce que ton commanditaire a été crucial dans ta nomination ?

Robert Wickens:
« Je représente Marussia Motors en Série Formule Renault 3,5 avec l'équipe Carlin, et du fait que la compagnie a augmenté sa participation dans l'équipe de Formule 1, j'espérais naturellement obtenir la chance d'être impliqué dans cette équipe. Je suis très reconnaissant du soutien des dirigeants de Marussia Motors Nikolay Fomenko et Andrey Cheglakov qui me permettent de faire un sport que j'aime, et qui m'aident à faire avancer ma carrière. »

Q : À combien d'épreuves de Formule 1 penses-tu être présent cette saison ?

Robert Wickens:
« Je serai présent aux épreuves F1 qui n'entreront pas en conflit avec celles de mon horaire de course. J'ai terminé sur le podium de l'épreuve de la Formule Renault au Grand Prix de Monaco devant la direction de Marussia, ce qui n'est jamais mauvais. Maintenant, j'ai hâte d'être à Montréal pour le Grand Prix du Canada. »

Q : Penses-tu que tes succès présents et passés en championnats européens de monoplace peuvent augmenter tes chances de trouver une place comme pilote régulier de Formule 1 ?

Robert Wickens: « J'ose y croire. En Formule 1, tout est question de dynamique, et vous devez utiliser tout ce qui s'offre à vous autant en piste que sur les lignes de côté. Comme je l'ai mentionné, j'obtiens une chance exceptionnelle de tisser des liens avec une équipe de Formule 1, et surtout de me faire voir de façon constante dans les enclos.

« Je suis très satisfait de mon début de saison en championnat FR3,5, mais on est loin de dénouement. Même si j'occupe le deuxième rang à un point du meneur, la lutte pour le titre sera acharnée. Il y a quelques années, j'ai décidé de m'exiler en Europe pour participer aux championnats de promotion qui devraient me mener à la Formule 1. C'est sur les circuits européens qu'il faut se faire valoir si on veut se faire remarquer par les équipes de Formule 1. Je sens que j'ai fait les bons choix dans ma progression vers mon objectif, et ma présence dans les paddocks de la F1 est un autre grand pas dans la bonne direction. Il me revient maintenant d'en tirer le maximum. »

Q : Tu seras présent à Montréal la semaine prochaine avec l'équipe Marussia Virgin Racing au Grand Prix du Canada disputé sur le circuit Gilles-Villeneuve. Comme Canadien, comment est-ce que tu te sens d'être le premier pilote officiel d'une équipe de F1 depuis Jacques Villeneuve ?

Robert Wickens:
« Ce sera un moment plaisant de revenir à Montréal dans un rôle officiel plutôt que de se promener dans les enclos de F1 à saluer les gens. Les amateurs canadiens sont de vrais connaisseurs, et tu ne peux pas t'empêcher de baigner dans cette ambiance chaleureuse qui se dégage au circuit Gilles-Villeneuve. Je sais que je serai très occupé avec l'équipe à Montréal, mais je ne m'en plaindrai pas. J'ai toujours aimé courir sur cette piste, et j'aimerais avoir un jour la chance de participer à un Grand Prix sur ce circuit pour entendre les amateurs canadiens encourager un des leurs. »