Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Selon Otmar Szafnauer, la F1 n'est pas qu'une affaire de moteurs

F1: Selon Otmar Szafnauer, la F1 n'est pas qu'une affaire de moteurs

Par ,

Alors que la Formule 1 profite des grandes vacances d’été, l’écurie Force India profite d’un excellent début de saison. Elle a récolté un podium et occupe le cinquième rang au championnat des constructeurs.

Otmar Szafnauer, directeur des opérations chez Force India, a déclaré qu’avant la première course de la saison, il était impossible de dire avec certitude ce que valait le propulseur Mercedes-Benz.

F1 VJM07 Mercedes Sahara Force India
Sahara Force India, VJM07-Mercedes. (Photo: WRi2)

« Avant l’Australie, nous ne savions pas, par exemple, qui aurait développé le meilleur propulseur. Cela dit, nous avions le choix, et nous sommes allés avec Mercedes parce que nous pensions qu’elle aurait réalisé le meilleur travail, même si nous n’en savions pas beaucoup. Nous avons commencé notre développement très tôt, en mai de l’an dernier, et nous nous attendions à bien faire. Toutefois, nous n’avions aucune idée de notre niveau de performance », de confier Szafnauer au site web officiel Formula1.com.

Techniquement, abandonner le V8 atmosphérique pour le V6 turbo hybride, extrêmement complexe, a représenté un défi colossal.

« Le plus gros défi fut de refroidir le groupe motopropulseur. Il faut faire plusieurs compromis entre la puissance et l’efficacité aérodynamique », d’expliquer Szafnauer.

F1 Sahara Force India VJM07 Mercedes
Sahara Force India, VJM07-Mercedes. (Photo: WRi2)

« Il faut étudier ces compromis en CFD (la simulation de la dynamique des fluides) et en soufflerie. Si vous le refroidissez trop, vous ne gagnez rien en puissance et vous perdez de l’efficacité aérodynamique. Si vous ne le refroidissez pas assez, vous gagnez en aéro, mais vous perdez en puissance. C’est interactif. On découvre son fonctionnement en effectuant de petites séries logiques de modifications », de poursuivre Szafnauer.

« Si vous disposez de moyens majeurs, comme 30 téraflops de CFD, 150 personnes dans la soufflerie et deux souffleries, vous pouvez effectuer tous ces calculs et essais très rapidement. Par contre, il ne faut pas que vous vous trompiez, car dans ce cas, ça a un impact énorme », de dire l’homme de Force India.

Alors, la nouvelle Formule 1, turbo hybride, est-elle trop axée sur le propulseur?

« Je ne le pense pas. Pour arriver à gagner, il faut tout bien faire. Regardez Mercedes. Je crois que leur voiture serait capable de gagner avec un moteur Ferrari ou un Renault. Ils ont un bon package aérodynamique, un bon grip mécanique, ils comprennent bien le comportement des pneus, disposent de bonnes stratégies et de bons pilotes. Retirez le moteur Mercedes, mettez-en un autre, et ils seront toujours compétitifs », de relater Szafnauer.

« Est-ce que la F1 est devenue une affaire de moteurs ? Peut-être un peu plus que le passé quand les moteurs étaient gelés. Est-ce uniquement une affaire de moteurs. Non, pas du tout. Nous avons les mêmes moteurs que Mercedes AMG, tout comme Williams et McLaren, et nous ne gagnons pas », de terminer Szafnauer.