Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Seul le projet de circuit au Pirée peut présenter un Grand Prix en Grèce

F1: Seul le projet de circuit au Pirée peut présenter un Grand Prix en Grèce

Par ,

La construction d'un nouveau circuit routier près de Patras ne représente pas le projet officiel que présente la Grèce pour tenir un Grand Prix de Formule 1.

Cette importante précision nous a été apportée par l'architecte Athanassios P.Papatheodorou, chef de projet de la société Dielpis Formula 1.

Le 1er octobre dernier, nous publiions une nouvelle, indiquant : « La Grèce, pourtant aux prises avec une très grave crise économique, a approuvé la construction d'un tout nouveau circuit de Formule 1 au sud d'Atras dans le Péloponnèse ».

Il y a de cela quelques jours, Mr Papatheodorou nous a aimablement contacté pour rectifier les faits et préciser que ce nouveau circuit automobile n'est exactement un tracé de F1 destiné à accueillir un éventuel Grand Prix de Grèce.

« Le projet du circuit de Patras n'a rien à voir avec l'intention de la Grèce d'organiser une course de Formule 1. Ce n'est qu'un circuit national », de nous dire Papatheodorou.

« Au contraire, notre proposition, Dielpis Formula 1, représente le véritable objectif de tenir un Grand Prix dans la région du port du Pirée à Athènes. Nous sommes les gérants de ce projet qui repose, je tiens à le préciser, sur des fonds privés que nous tentons de récolter. Le secteur public n'est nullement sollicité dans notre projet », de préciser l'architecte.

F1 Greece
Illustration: Dielpis Formula 1

Le projet Dielpis a été officiellement soumis par l'automobile club de Grèce le 23 novembre 2011 suivant une demande faite de le maire d'Athènes, avec l'appui de la FIA et de Bernie Ecclestone, précise Papatheodorou.

« Le 26 mai 2012, lors d'une rencontre avec les dirigeants de DielpisFormula1, M. Bernie Ecclestone a déclaré l'acceptation du projet et la mise en place d'une entente avec DielpisFormula1, ajoutant que l'étape suivante était de trouver des investisseurs privés », d'ajouter Papatheodorou.

En juillet dernier, le ministre de la culture a envoyé à M. Ecclestone la position officielle du gouvernement grec face au projet de DielpisFormula1. Puis, en septembre, le ministre responsable du développement a publié un communiqué de presse dans lequel il exprime le soutien de son ministère à ce projet.

« Ainsi, il n'y a pas d'autres projets de circuits de F1 en Grèce à l'exception de celui soumis par la municipalité de Drapetsona sous la gouverne de DielpisFormula; projet sur lequel nous travaillons sans relâche”, de conclure Papatheodorou.