Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Toto Wolff dit que la FIA doit revoir l'interdiction des messages radio

F1: Toto Wolff dit que la FIA doit revoir l'interdiction des messages radio

Par ,

D'après GMM

Toto Wolff juge que le grand prix de Singapour dimanche dernier a prouvé que la Formule 1 doit réviser la directive concernant les messages radio.

Un compromis de dernière minute à Singapour, entre les équipes et la FIA, a tranché l'interdiction pour le reste de la saison de tous les messages au pilote concernant la gestion de la voiture et du pilotage.

Un début de controverse a pointé après la course, l'équipe McLaren soupçonnant Red Bull d'avoir délivré des messages codés à Daniel Ricciardo, et Toto Wolff avoue que la nouvelle directive est compliquée pour tout le monde.

« Nous avons eu plusieurs moments où nous avons discuté pour savoir si ce que nous disions était encore permis ou pas. Je pense qu'il y a des messages qui nécessitent plus de latitude », de déclarer le dirigeant de Mercedes.

F1 motorhome FIA
Installation FIA. (Photo: WRi2)

La Fédération prévoit toujours, cependant, d'interdire totalement les messages concernant la performance dès 2015, y compris les appels qui disent au pilote comment gérer les systèmes électroniques à bord.

Toto Wolff de Mercedes remarque que le problème électronique dont a été victime Nico Rosberg avec son volant, à Singapour, prouve que la FIA doit réfléchir de nouveau à sa décision.

« Si l'interdiction avait été appliquée, comme c'était prévu à l'origine, ça aurait été un cauchemar », de dire le dirigeant de Mercedes qui trouve la décision préoccupante.

« Comment communiquer avec un pilote quand son volant ne lui montre plus rien ? C'est une question de sécurité », d'insister Toto Wolff.

« Peut-être que la course de Singapour, avec tous ses ingrédients, doit être étudiée afin de prendre une décision sur les messages radio. Je pense que Charlie (Whiting) et la FIA ont réalisé qu'il y avait besoin d'un nouveau regard sur le sujet et je suis certain que le bon sens émergera de tout cela », d'ajouter l'Autrichien.